Home / santé / CAPM : Les piqûres et les envenimations scorpioniques, première caused’intoxication au Maroc

CAPM : Les piqûres et les envenimations scorpioniques, première caused’intoxication au Maroc

Rabat – Les piqûres et les envenimations scorpioniques sont la première cause d’intoxication au Maroc avec 30.000 cas déclarés annuellement, a indiqué, jeudi à Rabat, Mme Rachida Solaymani-Bencheik, directeur du Centre anti-poison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM).

CAPM : Les piqûres et les envenimations scorpioniques, première cause d'intoxication au Maroc

« La première cause d’intoxications au Maroc, ce sont les piqûres et les envenimations scorpioniques », a-t-elle déclaré à la MAP en marge d’une rencontre de communication avec la presse.

« Nous avons 30.000 cas de piqûres de scorpions déclarés par an, mais parmi ces cas, il n’y a que 10 pc qui sont envenimés. Généralement, nous avons 0,1 pc de décès, particulièrement les enfants », a précisé Mme Soulaymani.

Les intoxications par les piqûres et les envenimations scorpioniques viennent en tête mais elles sont suivies par les intoxications alimentaires, les pesticides qui ne doivent pas être utilisés dans les maisons, les médicaments à cause de leur mauvaise utilisation ainsi que l’intoxication par le monoxyde de carbone, a-t-elle poursuivi.

Des médecins spécialisés du Centre en pharmaco-toxicologie assurent une permanence téléphonique 24h/24 7j/7 au 08001 000 180, a-t-elle précisé, faisant remarquer que les appels sur ce numéro proviennent à 70 pc des professionnels de santé.

Cette réunion de sensibilisation vise à sensibiliser les médias en vue de trouver des équilibres entre information et maîtrise de la panique de la population.

La banque de données de toxico-vigilance du Centre comprend actuellement plus de 230.000 cas de déclarations et est régulièrement exploitée pour dresser le profil épidémiologique des intoxications au Maroc, détecter les évolutions de morbidité et de létalité toxique, évaluer les thérapeutiques utilisées par les professionnels de santé, définir les facteurs de risque, les circonstances, les substances en cause et la population exposée.

Le CAPM est un service d’utilité publique du ministère de la Santé dont le rôle consiste à délivrer l’information sur tout produit potentiellement toxique, informer sur la conduite à tenir en cas d’intoxication et expliquer les premières mesures d’urgence à prendre sur le lieu de l’intoxication pur éviter d’éventuelles complications.

Source: Lemag

About Rédaction

Check Also

750 000 marocains souffrent de psoriasis

Touchant 2 à 4,6% de la population mondiale, selon un rapport publié en 2013 par …