Home / Portrait / Badia SKALLI

Badia SKALLI

Militante socialiste de la première heure Badia Skalli est née en 1944 à El Jadida. Sa première marche «militante» remonte à ses 10 ans. Une manifestation nationaliste passant devant chez elle, elle emboîte tout naturellement le pas aux marcheurs.

En 1962, elle rejoint les bancs de la faculté de droit. L’UNEM (Union nationale des étudiants du Maroc), Le Comité exécutif de l’UNEM accueille Badia. C’est sa première responsabilité politique en 1961.

Les militantes du parti assurent l’accompagnement et le soutien des familles des prisonniers politiques. C’est l’époque où la jeune femme se marie. Trois ans plus tard, un accident de voiture emporte son époux. En 1974 l’UNFP se transforme l’année suivante, elle rejoint les partisans de «l’option démocratique» pour créer l’Union socialiste des forces populaires (USFP).

En 1976, Badia est l’une des rares candidates du parti aux élections municipales, les premières depuis l’état d’exception. Elle fait campagne dans un quartier populaire à dominante berbérophone, où elle rencontre des concitoyennes coupées de tout parce qu’analphabètes et ne comprenant pas l’arabe. Elle touche alors du doigt la réalité de la condition des Marocaines.

Elle dirige l’Organisation des femmes «usfpéistes» fondée en 1975, en 1983 elle remporte ses premières municipales en 1983. Elles sont deux femmes socialistes à être élues dans la même commune. Badia Skalli continue sa progression politique, elle milite pour les droits des femmes mais c’est «le parti avant tout». Jusqu’aux législatives de 1993, l’evènement historique au Maroc, deux pionnières font leur entrée au Parlement à l’issue du scrutin: Badia Skalli et Latifa Bennani Smires de l’Istiqlal. Deux femmes pour 300 hommes.

About Rédaction

Check Also

Najat El Gass

Najat El Gass

Najat El Gass est ce qu’on peut appeler à juste titre «une militante féministe» ! …