Home / Interviews / Amal Bourquia

Amal Bourquia

amal bourquia
amal bourquia

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Dr Amal Bourquia,
• Professeur de néphrologie & néphrologie pédiatrique
• Présidente de l’association REINS/
• Représentant d l’Afrique au sein de l’association internationale de néphrologie pédiatrique/ IPNA concillor
• Experte en éthique médicale / observatoire mondiale d’éthique UNESCO
• Présidente réseau africain francophone de Néphrologie pédiatrique
• Présidente de la société marocaine de néphrologie pédiatrique
• Présidente de la société marocaine de néphrologie pédiatrique
• Pole médicale et humanitaire centre des associations, Fondation Mohamed V pour la Solidarité.
• Coordinatrice du collectif médical, humanitaire et environnementale de la région Casablanca- Settat

 

2- Racontez nous un peu votre parcours

Je fais partie de la première génération des néphrologues au Maroc pionnière dans ce domaine.
Titulaire du doctorat en médecine 1981, J’ai entamé une carrière universitaire en 1980, après mon succès au concours d’Internat du CHU de Casablanca au Maroc, je suis alors la première interne issue de cette faculté. Je  mène parallèlement à mes activités d’enseignante à la faculté, la préparation en France du certificat National de Spécialité en Néphrologie à l’Université René Descartes à Paris. En 1990, je fut nommée Professeur Agrégée de Néphrologie à la faculté de Médecine de Casablanca.
Mes fonctions hospitalières, mon dynamisme et mon dévouement pour les malades m’amènent à participer activement à la mise en place et au développement de nombreux programmes thérapeutiques, tel que l’hémodialyse aiguë et chronique, la dialyse péritonéale ainsi que le démarrage de la transplantation rénale dont je suis une pionnière au Maroc.
Mon intérêt pour la néphrologie pédiatrique et le bien être des enfants m’amène à ouvrir et à diriger le premier centre de néphrologie et dialyse pédiatrique au Maroc à l’hôpital d’enfants de Casablanca. De ce fait je suis la première marocaine à m’intéresser et à se spécialiser en Néphrologie Pédiatrique.
Je participe de manière très active à l’enseignement de la néphrologie et à l’élaboration de plusieurs manuels et documents pédagogiques et m’implique très activement dans les rénovations pédagogiques à la faculté de médecine en particulier en ce qui concerne les stages hospitaliers.
Je suis membre de nombreuses instances scientifiques nationales et internationales dont la société de néphrologie en France ou j’ai représenté le Maroc au sein de son conseil d’administration, la société internationale de néphrologie, celle de la néphrologie pédiatrique, de l’association mondiale de médecine, et bien d’autres…Je suis membre fondateur de nombreuses sociétés savantes et d’associations telle que la société marocaine des Maladies rénales (président fondateur), l’association méditerranéenne des maladies rénales (président fondateur), la société marocaine d néphrologie pédiatrique. Je suis représentante d’Afrique au sein de l’association internationale de néphrologie pédiatrique.
Après un cursus effectué en tant qu’enseignante au Centre Hospitalier Ibn Rochd, je tente une nouvelle expérience dans le domaine de la pratique libérale, en créant Al Amal Centre, dédié à la Néphrologie – Dialyse, permettant de prendre en charge aussi bien les enfants que les adultes atteints de maladies rénales.
J’ai créé « REINS » association marocaine de lutte contre les maladies rénales très dynamique et très active dans ce domaine. J’ai  d’ailleurs initie la journée mondiale du REIN dans notre pays. Après avoir suivi avec succès la formation de formateurs interdisciplinaires en « Ethique de la santé, droits de l’homme et morales » à l’Université Paris VI, j’ai organisé le « Premier Colloque international d’Ethique, Bioéthique et Droits de la santé » qui a placé le Maroc parmi les états méditerranéens pratiquant la Bioéthique.

 

– Et votre vie professionnelle

Très riche et très diversifiée, Professeur de Néphrologie et Néphrologie pédiatrique, Auteur médical, Experte en éthique médicale et communication médicale, Acteur médical africain, Acteur associatif.
Avec beaucoup d’effort de sacrifice, de sérieux …on ne peut atteindre des niveaux de compétence dans de nombreux domaines sans se donner à fond.
Je ne peux pas reprendre ici toutes les activités, pionnière en néphrologie au Maroc avec d’innombrables activités dans tous les domaines de la néphrologie et des maladies rénales, mais aussi avec de nombreuses activités liées à l’enseignement, aux publications, à la communication médicale, aspects, éthique médicale et coopération. Je voudrais juste vous donner une petite impression du grand travail et de la carrière de ce candidat.
J’ai eu la chance d’avoir le don pour aider et partager les connaissances et la grande sensibilité au social, toujours prête à aider mes collègues, mes patients et la population en général.
Les projets innovants vont au-delà du cadre néphrologique et médical et font souvent figure de pionnier dans les programmes destinés aux jeunes, à la petite enfance, aux personnes âgées …Avec une grande énergie et de bonnes idées, les frontières nationales ont été dépassées pour aller travailler en Afrique, en particulier francophone, et développer une coopération fructueuse avec de nombreux projets et un soutien unique pour aider les enfants atteints de maladies rénales.

– Et vos autres activités ? en tant que auteur !!!

Mes productions scientifiques dépassent la centaine, sont aussi riches que variées et touchent aux différents aspects de la néphrologie en rapportant les résultats de nombreux projets de recherches que j’ai réalisé et constituent, pour la plupart d’entre eux, les seuls références nationales.
Parmi mes publications «La Dialyse au Maroc Réalités et perspectives», l’unique livre publié dans ce domaine dans notre pays. Il est considéré comme le fruit de sa vaste expérience et de ses amples compétences dans le domaine des maladies rénales et le traitement de l’insuffisance chronique. Il permet de fournir des données épidémiologiques sur la population dialysé marocaine, des données sur les études nationales dans ce domine et un inventaire des ressources disponibles, une analyse des besoins, ainsi qu’une réflexion sur l’évolution de ces besoins et sur les perspectives d’avenir.
Le coût élevé du traitement de suppléance de l’IRC impose d’alerter la population et les professionnels de santé sur l’importance actuelle de ce problème et les proportions qu’il risque de prendre dans les années à venir. L’importance de la prévention en matière de pathologie rénale est indiscutable j’ai d’ailleurs fait l’objectif essentiel de deux de mes livres :

Faire face à l’insuffisance rénale chronique et «Al kily »
Deux livres qui s’adressent au grand publiques, visent à aider le patient à comprendre les étiologies et les conséquences des maladies rénales en particulier quand ils commencent, avant même que n’apparaît l’insuffisance rénale pour les aider à l’éviter. De même, ils font un rappel du régime, du traitement et de toutes les étapes de la prise en charge du dialysé. « Al Kily » comporte également une partie consacrée à la transplantation rénale ainsi que les particularités de l’enfant atteint d’insuffisance rénale sans oublier tous les moyens disponibles pour la prévention de ces maladies.
La transplantation rénale s’est imposée avec le temps comme une alternative thérapeutique efficace dont la pratique s’est beaucoup simplifiée et les résultats se sont améliorés avec le temps.

« Plaidoyer pour la transplantation rénale au Maroc » : est un document destiné à tous les intervenants dans la prise en charge de l’insuffisance rénale chronique et aux décideurs dans le domaine de la santé. Il rapporte, de manière simple et didactique, les différent aspects de la transplantation rénale tout en mettant en exergue les particularités marocaines et les difficultés d’ordre social, culturel et économique de cette alternative thérapeutique. A la lumière de l’expérience et des résultats d’autres pays, des propositions concrètes sont émises pour le développement de cette incontournable alternative thérapeutique.

« La dialyse et la greffe rénale, étude de pharmaco économie » : Véritable document d’analyse économique de la greffe rénale et de la dialyse ce livre destiné à tous les intervenants dans le traitement de l’insuffisance rénale chronique et aux décideurs dans le domaine de la santé, rapporte de manière simple et didactique les différents aspects économiques en mettant en exergue les particularités marocaines et nos difficultés. A la lumière de l’expérience et des résultats obtenus dans d’autres pays, des propositions concrètes sont émises pour encourager cette incontournable alternative thérapeutique. Une réflexion de pahrmacoéconomie et son importance dans un pays à moyens limités sont résumées dans cet ouvrage.

« Regard éthique, la greffe rénale au Maroc » est un nouvel ouvrage Cet nouvel ouvrage destine à l’information et la sensibilisation des citoyens, des acteurs de la santé et des décideurs marocains, il rappelle l’avantage thérapeutique et économique des greffes rénales sur les dialyses, et rapporte que selon la culture, les croyances, les ressources limitées octroyées pour la santé, le grand respect de l’intégrité du cadavre, l’absence de véritable information au Maroc et son expérience, que la greffe avec donneur vivant, est actuellement préférable à celle issue des morts encéphaliques. Elle expose amplement, sous l’angle éthique, les différents facteurs régissant la greffe rénale : économiques, culturels, sociaux, ainsi que les démarches humaines des donneurs, des receveurs et de la réglementation actuelle. La valeur humaine du don, de l’information, des délibérations éthiques et indique concrètement quelques conseils avisés destinés aux acteurs de la santé et aux décideurs afin d’améliorer la santé des patients urémiques marocains.

RELATION MEDECIN MALDIE, annonce d’une maladie chronique : réflexions éthiques.

« GUIDE AFRICAIN DE NEPHROLOGIE PEDIATRIQUE »
UN DOCUMENT PIONNIER DANS LA COOPERATION MEDICALE ET SCIENTIFIQUE AFRICAINE
C‘est le premier document médicale et scientifique issu d’une coopération africaine, et le premier ouvrage cordonné par un médecin, professeur marocain soutenu par une organisation international spécialisée comme l’IPNA.

« GUIDE AFRICAIN DE NEPHROLOGIE PEDIATRIQUE »
UN DOCUMENT PIONNIER DANS LA COOPERATION MEDICALE ET SCIENTIFIQUE AFRICAINE
C‘est le premier document médicale et scientifique issu d’une coopération africaine, et le premier ouvrage cordonné par un médecin, professeur marocain soutenu par une organisation international spécialisée comme l’IPNA.
La néphrologie pédiatrique (NP), qui a fait d’énormes progrès, reste cependant à un stade embryonnaire, voire même absente dans la grande majorité des pays africains. Cette spécialité, caractérisée par un vaste champ d’action et de multiples interconnections avec d’autres disciplines, s’est imposée ces dernières années pour les soins des enfants atteints d’une pathologie rénale.
La prise en charge des pathologies rénales est couteuse particulièrement aux stades avancés. Ce lourd poids financier s’impose comme l’un des premiers obstacles au développement de la néphrologie pédiatrique en Afrique, qui est aussi handicapé par les traditions et cultures encore très pesantes dans notre continent. D’où l’obligation de renforcer la collaboration régionale et internationale en vue d’assurer le développement de cette discipline.
De prime abord, un constat s’impose. La NP a connu, de par le monde ces dernières années, des progrès impressionnants en matière de soins. Toutefois, le plus grand défi dans le continent africain serait de fournir aux enfants atteints de maladie rénale l’accès à une prise en charge spécialisée par des néphrologues pédiatriques ayant une bonne formation ainsi que la possibilité d’avoir un accès abordable aux techniques modernes, aux médicaments efficaces et à des stratégies de prévention.
En Afrique, le développement de la NP a été très lent et a pris beaucoup de retard car n’ayant bénéficié d’aucune collaboration réelle entre les pays concernés. C’est pourquoi, l’idée de pousser les néphrologues pédiatres africains à œuvrer ensemble a germé et a encouragé le Pr Amal Bourquia à puiser dans le fin fonds du continent pour faire bouger les choses et améliorer la situation, à travers un ouvrage commun, en vue de vulgariser un peu plus la discipline et de mettre en lumière les données spécifiques de notre continent dans ce domaine.
En fait, l’idée d’un tel ouvrage sur la NP « hantait » depuis plus de cinq ans déjà la Pr Bourquia. C’est sur la base de son propre diagnostic que la spécialiste marocaine a fait, lors du conseil de l’association internationale de néphrologie pédiatrique (IPNA), le douloureux constat, non seulement de la faible présence et la maigre participation de l’Afrique, mais surtout de la quasi-absence de sa moitié francophone dont elle était la première représentante.
Une mission loin d’être une simple sinécure. Face à l’inexistence d’aucun répertoire, trois longues années ont été consacrées à la collecte des coordonnées de confrères de chaque pays. J’estime que c’est une tâche ardue mais exaltante, c’est pour cela que je n ai jamais baissé les bras pour mener à terme ce projet lui tenant à cœur.
En tant que représentante de l’Afrique au sein de l’IPNA, j’ai pris à corps cette initiative dans le but de donner vie à ce projet ambitieux puisque l’apport des néphrologues pédiatres africains et des pédiatres intéressés par la NP pouvait être à la fois précieux et enrichissant pour la rédaction et l’édition commune de ce document scientifique en vue de compiler et de rassembler des données africaines aux spécificités importantes.
Cet outil de base auquel ont collaboré, pour la première fois, plusieurs néphrologues pédiatres africains, des praticiens rompus à des expériences de terrain particulières et enrichi par de données internationales en la matière, se veut un ouvrage susceptible d’apporter des informations, souvent cruciales, à l’ensemble des jeunes praticiens africains et des réponses concrètes à leurs préoccupations quotidiennes.
Bien évidemment, l’ouvrage ne pouvait faire l’économie des expertises de confrères occidentaux déjà familiarisés avec les contrées africaines, mis à contribution à travers des synthèses sur certaines pathologies en NP.
Au final, ce sont les spécialistes de pays africains, très divers, qui auront contribué à donner naissance à cet ouvrage de 30 chapitres ciblant les pédiatres africains avec un contenu à la fois pratique et adapté à des particularités locales et à des ressources limitées, estime la Pr Bourquia. Pour vulgariser et partager toutes ces compilations de données et synthèses afin d’améliorer la situation et d’atteindre un lectorat le plus large possible, l’ouvrage sera, grâce au soutien de l’Association Internationale de néphrologie pédiatrique (IPNA), édité en français et anglais et distribué gratuitement.

Je ne pense pas m’arrêter à si bon chemin, mais plaide pour la pérennisation de cette collaboration entre professionnels interafricains pour un enrichissement continu et mutuel des compétences et de donner naissance à d’autres projets à même de permettre d’aborder et de traiter, plus efficacement, les atteintes rénales et d’en réduire les répercussions sur la santé de nos enfants.

 

– Pourquoi la Médecine et pourquoi spécialement la néphrologie pédiatrique ?

La médecine est la profession noble de tous les temps puis c’est ma passion, aider les enfants atteints de maladies rénales dans un pays comme le Maroc est un challenge démarre depuis plus d trente ans et ne s ‘arrête pas, très difficile, ces enfants sont les oublies de la société.

 

– Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

D’abord d’aimer ce qu’elles font et travailler honnêtement et continuellement.

– Quels sont vos projets à venir ?

Continuer à travailler et à innover….nombreux

– Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Très mauvaise a plus d’un titre !

– Votre avis sur lamarocaine.com ?

Bon espace de communication en espérant qu’il arrivera à mettre en contact les différentes compétences entre eux.

– Dernier mot

Bon courage et bonne initiative.

 

Interview réalisé par Aziz HARCHA

About Rédaction

Check Also

bouthaina azami

Bouthaïna Azami

– Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ? Bonjour, je m’appelle Bouthaïna Azami. Je …