Home / Société / Affaire Hiba et Jihane : La mobilisation s’intensifie

Affaire Hiba et Jihane : La mobilisation s’intensifie

Le Comité national de soutien aux victimes de viol et d’agressions sexuelles a appelé à un sit-in de solidarité pour soutenir Hiba et Jihane, victimes de sévices sexuels en juillet dernier. La manifestation a lieu ce matin à l’occasion de l’ouverture du procès devant la cour d’appel à Rabat.

Le Comité national de soutien aux victimes de viol et d’agressions sexuelles a appelé  à un sit-in de solidarité pour soutenir Hiba et Jihane, victimes de sévices sexuels en juillet dernier. La manifestation a lieu depuis 9h ce matin devant la cour d’appel du quartier Ryad, à Rabat. Ce jour marque en effet le début du procès des agresseurs des deux jeunes filles qui , lors qu’elles s’apprêtaient, en ce soir du 4 juillet, à fêter leur réussite au baccalauréat, ont été piégés par deux jeunes gens qui leur avaient proposé de les conduire à l’endroit où les attendaient leurs amis. Elles n’arriveront jamais à leur rendez-vous. Après une longue errance en voiture à travers la ville, les deux compères finissent en effet par choisir de s’arrêter dans le quartier résidentiel et désertique de Bir Kacem où ils ont violenté et violé les deux jeunes filles des heures durant.

Solidairité pour la justice

Le Comité de soutien aux victimes de viols et d’agressions sexuelles avait d’ailleurs déclaré, dans un communiqué que, « face à la recrudescence alarmante des viols et des agressions sexuelles à l’encontre des enfants et des femmes, en l’absence de lois pénales dissuasives et coercitives, en l’absence de mécanismes juridiques et administratifs garantissant la sécurité physique et prémunissant contre le viol et les agressions sexuelles de tout genre, et afin de mettre un terme à l’impunité dont bénéficient les auteurs de ces actes criminels, face à la collusion implicite de l’Etat en vertu de la faiblesse d’une procédure juridique ne garantissant pas justice ni protection aux victimes et face au mutisme complice de la société optant pour le silence et le conservatisme », il rassemblerait, dans le cadre d’une réunion, tous les représentants de la société civile pour lancer une campagne de sensibilisation et de lutte contre ces crimes. Une rencontre rassemblant organisations de défense des droits humains, syndicats, associations politiques, associations de droits de l’Homme, associations féministes et des droits de l’enfance, a d’ailleurs eu lieu à cet effet le 24 septembre 2013.

La « première action conjointe » du Comité et de ces associations a été en l’occurrence l’organisation de cette manifestation de soutien et le lancement de cet appel à la solidarité pour que justice soit rendue Hiba et Jihane. Le procès avait déjà été reporté une première fois en août. Les avocats des agresseurs avaient alors demandé une mise en liberté provisoire qui avait été refusé aux accusés par le juge. De même que pour le spot, des banderoles en tifinagh, en arabe, et en français ont été prévues pour être affichées devant la cour d’appel.

source: le360.ma

About Rédaction