Select Menu

Ads

News

Fourni par Blogger.

couple

Beauté

Interviews

Maman

Société

News

Vidéos


Myriam Adnani d’origine d’Oujda, née à Dan Haag en pays-bas, âgée de 21 ans, elle est devenu aujourd’hui la première pilote musulmane en Europe.

Myriam a obtenu son diplôme d’aviation en Grande-Bretagne, et prévu pour rejoindre l’aéroport Schiphol néerlandais le dix-huitième du mois encours, accompagnée de ses parents.

Une jeune femme kurde de Turquie, dont la participation au télé-crochet avait fortement déplu à une partie de sa famille, est grièvement blessée. La police a arrêté trois suspects, dont son ancien petit ami.

L'affaire suscite l'émoi en Turquie. Mutlu Kaya, une Kurde de 19 ans qui s'était fait remarquer le mois dernier dans Sesi Cok Güzel, l'équivalent local du télé-crochet américain "American idol", est hospitalisée dans un état critique depuis qu'elle a été blessée par balle à la tête dans sa ville d'Ergani (sud-est). La jeune femme dînait avec ses frères et sœurs lorsqu'un tireur a ouvert le feu à travers une fenêtre depuis le jardin familial, rapporte mardi la presse du pays.



L'ancien petit ami nie en bloc

Ce drame prend une tonalité particulière dans un pays où la violence contre les femmes est devenue un véritable fléau social, et dans une région, peuplée majoritairement de Kurdes, encore régie par des traditions féodales conservatrices. Selon la presse locale, Mutlu Kaya avait en effet signalé à la police il y a plusieurs semaines avoir reçu des menaces de mort pour sa participation au concours musical, certaines d'entre elles émanant de la famille de son père. Et d'autres de son petit ami de l'époque.

Ce jeune homme de 26 ans fait d'ailleurs partie des trois suspects arrêtés lundi soir par la police turque pour leurs liens présumés avec cette affaire. Veysi. E, qui a expliqué aux policiers que s'il avait commencé à boire de l'alcool (il a dit que c'était le cas le soir du coup de feu), c'est à cause des soucis que lui avait causés Mutlu Kaya, admet s'être "opposé à une participation" à l'émission. Il assure toutefois qu'il est totalement étranger à la tentative d'assassinat.
Collection Printemps-Eté 2015
Casablanca, le 20 Mai 2015 – La marque DIAMANTINE, première enseigne de prêt-à-porter traditionnel modernisé a donné rendez-vous le 19 Mai 2015, à toutes les Fashionistas marocaines lors de son défilé Printemps-Été 2015 avec le caftan l'honneur En effet, la marque représentative de la mode marocaine tendance et haut de gamme, a étoffé ses offres par une collection Printemps-Été2015 toute en couleurs, annonçant ainsi le soleil  et les beaux jours. 

Cette collection printanière sous le signe de la fraîcheur se veut également riche et variée à travers les thématiques qu’elle aborde. Ainsi, les motifs floraux, les impressions zellige et les bijoux côtoient, des étoffes douces et agréables aux couleurs lumineuses.




Comme le souligne Abdelatif Kabbaj, directeur général de DIAMANTINE, «  Nous avons voulu donner du punch et de la fraîcheur à nos classiques, telles que les gandouras, les tuniques et les djellabas, à travers le jeu des couleurs et des motifs ». 

Il ajoute que «  la collection printemps – Eté 2015 présente aussi des nouveautés pour la marque, avec notamment une collection exclusive de Caftans haut de gamme, conçus dans des matières nobles et dans la pure tradition marocaine destinées aussi bien à une clientèle locale qu’internationale ». M. Kabbaj conclut par « Cette nouvelle collection sera disponible simultanément dans nos 100 points de vente au Maroc, Algérie et Emirats Arabes Unis »

Une collection très complète où la mode marocaine version Homme a eu une place de choix. DIAMANTINE a en effet intégré à cette collection, une gamme d’habits Homme « Tradi –mode » à la fois modernes et authentiques. 

Attestant ainsi d’une forte volonté de la marque de promouvoir la création et l’innovation dans la mode marocaine.

À noter également, qu’un parterre de journalistes, de bloggeuses et de personnalités ont pris part à ce événement Mode d’exception, animé par Yann’sine, candidat vedette de The Voice France saison 4.


À propos de  DIAMANTINE 

Diamantine est une marque marocaine spécialisée dans l’habillement et les accessoires traditionnels modernisés pour la femme, l’homme et l’enfant.  Ses collections raffinées s’inspirent de la pure tradition marocaine associée aux dernières tendances de la mode. 
Diamantine est une filiale de Softgroup, fondé en 1918, un des plus importants holdings familiaux opérant dans le textile, l’immobilier et l’action sociale

DIAMANTINE à l'international

Le développement de la marque Diamantine à l’international a démarré en 2011 avec l’ouverture d’un 1er point de vente en Algérie qui a connu un succès sans précédents.

Aujourd’hui la marque dispose en propre, en plus des 80 points de vente au Maroc,  de :

- 17 points de ventes en Algérie, réparties sur 3 villes
- 3 points de vente aux Emirats (2 à Abu Dhabi et 1 à Dubai)

L’ambition d’expansion internationale de Diamantine ne fait que grandir de jour en jour et la marque prépare à partir de la fin de cette année son installation dans de nouveaux pays à travers des partenaires institutionnels locaux qui se chargeront de développer le concept dans chacun de ces pays : L’Arabie saoudite, le Koweit, Qatar, la Jordanie, le Liban, le Bahreïn et même en France…..

Au-delà d’une marque marocaine, familiale et centenaire, Diamantine est une marque jeune et innovante qui est considérée aujourd’hui comme une ambassadrice du produit 100% marocain dans le Monde.
-


Il y en a des choses qui changent dans la vie d’une femme enceinte et cette femme nouvelle apporte tout ce bagage jusque dans son lit. Si, parfois, la combinaison de changements lui donne envie de relaxer en grignotant tout en maintenant chéri et ses désirs le plus loin possible, ce peut aussi être le début d’une aventure haute en couleurs avec celui qui est à l’origine de ces transformations.

PARFOIS LE CHANGEMENT EST POSITIF

Finie la pilule! Finis les condoms! Pendant neuf fois, on n’a plus besoin de craindre une grossesse non désirée puisqu’elle est bien là et bien désirée cette grossesse! Les femmes enceintes peuvent donc s’en donner à cœur joie avec leur amoureux sans s’inquiéter d’un échec de contraception pendant ou après ses ébats. C’est quand on s’en débarrasse qu’on réalise combien un peu de stress peut nuire à notre vie sexuelle, et cette période de liberté parfaite est souvent très bien vécue par les couples qui ont enfin l’âme en paix.

Il faut aussi ajouter que les femmes enceintes sont très sexy en général, surtout quand elles font fi de leurs complexes qui, surtout pendant cette période, sont vraiment sans fondement. Leur chevelure épaisse, leurs « nouveaux » seins plus ronds, leurs fesses rebondies, leur peau radieuse et leurs hormones abondantes leur donnent un air de santé et une confiance en elles qui peuvent véritablement enrichir la vie sexuelle malgré le gros ventre qui est, pour une fois, parfaitement légitime.

Même le mauvais caractère d’une femme enceinte, si elle parvient à le réorienter, peut lui donner de l’attitude et l’envie d’essayer de nouvelles choses tout en se mettant en valeur. C’est la période de la lingerie fine et du sexe partout-et-tout-le-temps qui ensorcelle certaines femmes enceintes en milieu de grossesse. Cette période les surprend parfois elles-mêmes alors qu’elles se transforment en amoureuses bien moins prudes qu’elles ne l’auraient été auparavant. C’est excitant de devenir une femme, et les femmes enceintes découvrent souvent une facette bien plus confiante de leur personnalité.

PARFOIS CE N’EST PAS DU TOUT CE QUI ARRIVE

Certaines femmes liront ceci en roulant des yeux parce qu’elles ne se reconnaitront pas du tout dans cette description d’une femme splendide et épanouie. Celles qui se sentent bouffies et irritables, épuisées et invivables, n’ont pas du tout envie de sexe n’importe quand et n’importe comment.

Certaines ont véritablement besoin de faire le point ou de dormir pendant de longues périodes, sans sentir le désir de leur chéri qui sonne l’alarme comme si elles devaient absolument avoir des envies pour qu’il ne se sauve pas en courant. C’est souvent une période difficile pour le père qui, lui, est comme avant.
D’autres s’inquiètent pour le bébé et se demandent s’il ne sera pas bousculé par son père et sa mère qui s’en donnent à cœur joie si près de lui. N’ayez crainte, les bébés sont bien protégés dans leur utérus rempli de liquide amniotique et si vous n’avez pas de risque avéré de fausse couche, vous pouvez continuer vos activités comme avant, dans la position de votre choix.

Cette période de libido à zéro qui arrive parfois en début de grossesse peut être frustrante pour le couple qui a l’impression de ne pas s’être touché depuis une éternité. Cette période ne dure pourtant pas et si elle a créé un léger malaise que vous pensez relié à la grossesse, n’hésitez pas à y mettre fin. Mettez-vous en valeur, recommencez à prendre soin de vous et prenez l’initiative de remettre la machine en route. Vous verrez qu’en très peu de temps, vous prendrez goût à ces nouvelles sensations que les hormones vous apportent et vous constaterez avec grand plaisir que l’appétit vient en mangeant.


Source:mamanpourlavie
- -
Nouvelle collection Naima Abed






TWIN OF US

MELASSI PHOTOGRAPHY
make up & hair / Aziza
styling / Naima Abed
modeling / Julia Drouet@ Martine’s Women Agency
-

La 1ère journée de réflexion sur «la Parentalité en Entreprise» tenue, vendredi à la Chambre de commerce, d'industrie et de services de Casablanca (CCISC) est une occasion de mettre l'accent sur la difficulté de concilier entre la vie professionnelle et la vie personnelle des Marocains. 

Tenue sous le thème «des hommes responsables», cette journée, organisée par l'Association «Bébés du Maroc» en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et l'Association des femmes chefs d'entreprises au Maroc (AFEM) ambitionne d'amorcer des changements positifs au sein de la famille et d'aider les parents à trouver les moyens à même de concilier entre la vie familiale et la vie professionnelle.

Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des familles, proclamée par l'Assemblée générale des Nations unies dans sa résolution 47/237 du 20 septembre 1993, et qui constitue une occasion pour chaque pays de mener une réflexion sur les problèmes au sein de la famille, cellule de base de la société et de stimuler les initiatives appropriées.

S'exprimant à cette occasion, la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement Social, Bassima Hakkaoui a souligné, dans une allocution lue en son nom, la nécessité de favoriser la parentalité en entreprise en accompagnant les pères et les mères afin de trouver un juste milieu entre la vie professionnelle et la vie de famille. 

Et d'ajouter que la Haute sollicitude dont S.M. le Roi Mohammed VI entoure les questions de l'enfance et le souci permanent du Souverain à promouvoir la situation des enfants, ainsi que l'implication personnelle de SAR la Princesse Lalla Meryem, ont contribué d'une manière significative au soutien des efforts de tous les acteurs publics, de la société civile et des partenaires internationaux dans la construction d'une société respectueuse des droits de l'enfant.

La ministre n'a pas manqué de noter que le gouvernement a accordé, dans son programme pour la période 2012-2016, un intérêt particulier à l'enfance à travers le soutien aux mécanismes nationaux, la promotion des programmes de l'enseignement, de la santé, des procédures de plainte et de vigilance contre toute forme de violence, ainsi que l'amélioration de la qualité de prise en charge et d'intégration et la promulgation de plusieurs lois en la matière. 

Le vice-président de la CCISC, Samir Lahmadi a mis l'accent de son côté sur la nécessité de sensibiliser l'ensemble des acteurs (employeurs, gouvernement) sur l'importance de la mise en œuvre d'une vraie politique de soutien à la parentalité au Maroc.

Et d'appeler toutes les entreprises à gérer cette problématique, saluant par la même occasion le rôle des associations pour leurs efforts visant à concilier entre la vie professionnelle et celle personnelle.

La présidente de l'Association «Bébés du Maroc», Asmaa Benslimane a, pour sa part, relevé que la parentalité est un processus qui conjugue les différentes dimensions de la fonction parentale, matérielle, psychologique, morale, culturelle et sociale. 

La Parentalité revêt un caractère multidimensionnel, juridique, matériel, économique, culturel ou encore psychologique, a-t-elle expliqué.

Encourager la parentalité en entreprise est de nature à aider les pères et les mères à trouver un équilibre entre leur vie professionnelle et celle de famille, a souligné, la vice-présidente de l'AFEM, Asmaa Morine.

Cette démarche s'inscrit en droite ligne de la mission de l'AFEM dont l'un des objectifs est de créer un environnement favorable pour permettre à la femme chef d'entreprise de concilier entre son travail et son rôle au sein de la famille, a-t-elle dit.

La vice-présidente de la Commission RSE et Labels à la CGEM, Dounia Taarji, a souligné que la Parentalité des salariés s'inscrit dans une démarche visant à promouvoir le respect de l'égalité professionnelle hommes femmes et à favoriser la création d'un environnement professionnel propice à la motivation et à la performance car il n'y a pas de performance économique durable sans performance humaine.

Au programme de cette manifestation sociale figurent des tables rondes sur notamment les thèmes «débat sur la Parentalité en entreprises: Challenges et pistes d'actions», «la présentation du Projet de la Charte de Parentalité en Entreprise», «la présentation de 4 bonnes pratiques en matière de parentalité en entreprise: Intervention des entreprises primées».

Créée en 2011, l'Association «Bébés Du Maroc» s'est donnée comme mission de créer des changements positifs dans la vie des bébés, des enfants et des parents marocains à travers la réalisation de plusieurs actions relevant des 3 pôles d'activités à savoir «Pôle Kafala», «Pôle Santé» et «Pôle Education».

L'Association «Bébés Du Maroc» est l'organisatrice du Salon annuel de la Petite Enfance et de la Kafala lancé depuis 5 ans.. 

Map



Lorsque l’on désire perdre du poids, affiner sa silhouette, on peut parfois être prêt à toutes les solutions et essayer tous les moyens possibles pour que le résultat soit satisfaisant. L’un d’eux serait de sauter un repas mais est-ce réellement une bonne attitude?

Notre diététicienne nutritionniste, Yousra Moustafid, vous recommande de ne plus zapper un repas, et de changer de comportement alimentaire avant d’endommager votre santé à long terme. En effet, sauter un repas et l’une des pires choses que vous pouvez faire avec votre alimentation, pour plusieurs raisons cités ci-dessous :

- Trouble hormonal : une fois que vous sautez un repas, le niveau de cortisol augmente et provoque de l’anxiété. L’insuline augmente également et baisse instantanément ce qui entraine un taux de glycémie instable.

- Mauvaise digestion : votre corps à l’habitude de travailler toute la journée, donc quand vous sautez un repas l’appareil digestif est incapable de bien fonctionner. Pour bien fonctionner, il lui faut minimum les 3 repas principaux.

- Stockage des graisses : en sautant les repas, vous troublez votre corps. Votre organisme par crainte d’être affamé, stockera du gras pour fournir du « carburant » pour la prochaine fois.

- Corps très fatigué : sauter des repas ralentit votre métabolisme et vous fait sentir épuisé. Des repas réguliers vous aideront à réguler l’organisme et vous brulerez plus de calories.

- Suralimentation : au dîner, votre corps est tellement fatigué et affamé que vous mangez avec excès. Et, il deviendra de plus en plus habile à stocker des calories, sous forme de cellulite, bourrelets et kilos en trop !

Suivre un plan alimentaire mûrement pensé vous aidera à réussir à perdre du poids tout en stabilisant à long terme, sans endommager votre métabolisme. Et le fait, de prendre les repas à heures régulières vous empêchera également d'avoir faim puisque vous disposez en permanence de quelque chose dans votre système.


Par Yousra Moustafid : Diététicienne Nutritionniste
-
Avant/après un abus de banc solaire © Tawny Willoughby

Cette ravissante jeune femme de 27 ans a décidé de diffuser des selfies des conséquences de son cancer de la peau, apparu dès ses 21 ans suite à l'usage des bancs solaires. Une démarche altruiste et sans doute douloureuse, qui ne manque pas de faire réfléchir sur nos actes du quotidien.

Là où a grandi Tawny Willoughby, le Kentucky, user du banc solaire est tout à fait banal, tout le monde le fait. Elle même en possède un chez elle, et jamais elle ne s'était posé la question de l'avenir de sa peau ou de la possibilité de développer un cancer. Pourtant... A force d'abuser de ces UV domestiques sur commande, elle a seulement 21 ans quand l'un de ses camarades de l'école d'infirmier lui diagnostique un mélanome. Une sentence confirmée après un rendez-vous chez un dermatologue.


A 27 ans,on lui a ainsi déjà diagnostiqué cinq fois un carcinome basocellulaire et une fois un carcinome spinocellulaire, deux formes de cancer donc." Elle doit ainsi se faire contrôler plusieurs fois par an, et à chaque contrôle, une nouvelle zone problématique est découverte.


Il y a un mois, la jeune femme a décidé de diffuser sur Facebook ce selfie où elle apparait le visage meurtri sous les plaies dues au traitement pour freiner l'évolution de son cancer. Un traitement très lourd qui provoque brûlures et saignements au niveau du visage. En légende, Tawny explique sa démarche : "Si quelqu'un cherche une raison pour ne pas aller s'allonger sous un banc solaire, la voici! Voilà à quoi ressemble le traitement d'un cancer de la peau. Portez un écran solaire et optez pour de l'auto-bronzant. On n'a qu'une seule peau et il faut en prendre soin. Apprenez des erreurs des autres. Ne laissez pas le bronzage vous priver de voir vos enfants grandir. C'est ma plus grande crainte maintenant que j'ai un petit garçon de deux ans". Très vite, cette photo alarmante devient virale. A ce jour, elle a été partagée plus de 60.000 fois. Ce que Tawny n'imaginait pas. Mais dont elle se réjouit, dans l'espoir qu'elle permette d'épargner quelques vies.


Selon l'American Academy of Dermatology, le nombre de cas de cancers de la peau liés à l'exposition au banc solaire serait de 419.000 aux USA. Selon l'Association Européenne de Dermato Oncologie (EADO), on recense environ 2.200 cas de mélanomes et 20.000 autres cas de cancers de la peau en Belgique chaque année. Il est effectivement plus que temps de tirer un enseignement des erreurs de nos congénères.


(sources : LEVIF + CNN)

L'actrice marocaine Fatima Benmeziane est décédée, jeudi matin à Rabat, à l'âge de 71 ans des suites d'une longue maladie.


La défunte a rendu l'âme tôt dans la matinée dans une clinique de Rabat, a appris la MAP auprès de l'acteur Abdelkebir Rgagna, membre du bureau du Syndicat marocain des professionnels du théâtre, qui a précisé que la dépouille de feue Benmeziane sera inhumée après la prière d'Al Asr au cimetière Chouhada à Rabat.


Epouse de Mohamed Hassan Al Joundi, avec qui elle a eu quatre enfants, feue Fatima Benmeziane était parmi les premières comédiennes marocaines à la fin des années soixante. Elle s'est distinguée par une carrière riche en productions mais aussi en sacrifices.


Après ses études primaires et secondaires à Marrakech, Fatima Benmeziane part à Rabat pour rejoindre une troupe d'amateurs constituée de Mohamed Hassan El Joundi, Abdellah Amrani, Aziz Maouhoub, entre autres.


Elle réussit l'examen haut la main et s'oriente vers la radio avec El Joundi, alors que les autres rejoignent la troupe Maâmora qui, dépend de la Jeunesse et des Sports. Ce passage restera d'ailleurs à jamais gravé dans la mémoire de ceux qui ont vécu les débuts du théâtre sur les ondes de la radio avec Fatima Benmeziane, El Joundi, Amina Rachid, Habiba Medkouri pour ne citer que ceux-là et qui tenaient en haleine toute une frange de "privilégiés" possédant un poste de radio.


Le répertoire de cette artiste est très riche et renferme une expérience exceptionnelle. Depuis cinq décennies, elle ne cessait de montrer l'étendue de son talent et d'apporter ainsi, au théâtre, au cinéma et à la télévision, une expérience particulière.


La défunte avait participé à plusieurs séries radiophoniques dont "Al Antaria", "Madinat al Konouz", "Nhar Lekhmiss", "Al Hariba", "Khalid ibn Al Walid" et "Ibn Sina".


A la télévision, feue Fatima Benmeziane avait également effectué des passages remarqués dans plusieurs séries dont "Ould Mou", pour lequel elle a été primée meilleure actrice lors d'un festival en Tunisie.


Elle a également pris part à "Al Hadita", "Al Jihad al Akbar", Rida Allah", "Al Ouafaa" et "Zoulikha".


Map

-

Cheikha Jufaïri et Fatma Al-Kuwari ont été élues pour siéger parmi les 29 membres de l'unique Conseil municipal du pays. C'est la première fois dans l'histoire du Qatar que deux femmes sortent gagnantes d'un scrutin, a précisé le général Majed Ibrahim Al Khulaifi, le directeur du bureau des élections.


Le Conseil sortant comptait une seule femme, Cheikha Jufaïri, qui était devenue en 2003 la première à siéger dans cette instance consultative qui n'a pas de pouvoir législatif.


Cinq femmes étaient candidates pour ce scrutin qui s'est déroulé mercredi, et certaines d'entre elles avaient réclamé un système de quota pour augmenter le nombre de candidates femmes siégeant au Conseil municipal.


Le droit de vote est réservé aux Qataris âgés de plus de 18 ans, bien que la population du Qatar soit composée à près de 90% d'étrangers. Parmi les 23.000 électeurs, on compte presque autant de femmes que d'hommes, une proportion loin du déséquilibre constaté parmi les candidats.


Selon des sources officielles, la participation a atteint près de 70%, un chiffre bien plus élevé que lors des précédentes élections, qui avaient enregistré une participation d'à peine 43%. L'élection de mercredi était la cinquième au suffrage universel direct au Qatar.


Levif.be

Deux ans après avoir fait flotter le drapeau marocain pour la 1ère fois sur le toit du Monde pour son ascension de l’Everest, Nacer Ibn Abdeljalil repousse encore une fois ses limites et a atteint aujourd’hui le Pôle Nord en ski.

Dans un environnement hostile frôlant les -40° Celsius, ce deuxième exploit du jeune Marocain couronne un périple de 225 km de traversée de banquise en ski, en tirant un traîneau de plusieurs dizaines de kilos.

Parti début avril en compagnie de 3 aventuriers australiens, Nacer aura finalement mis moins d’un mois pour traverser l’Arctique. La nouveauté de cette aventure est que chacun a pu suivre en direct son périple grâce à des moyens de communication audio et vidéo de très haute technologie. Avec cette performance, le Maroc a rejoint le rang des autres nations qui se sont aventurées sur ce territoire désormais stratégique pour le commerce mondial.

A travers ce nouveau défi, Nacer a partagé l’essence de ses engagements, à savoir l’importance de la
persévérance et de la volonté face aux difficultés de la vie. Dédiant cette nouvelle expédition à toutes les populations des zones montagneuses marocaines qui expérimentent de rudes conditions tous les hivers,

Nacer a décidé de les aider aux côtés de l’association Amani, avec l’opération www.ticket.ma/pôle nord.

En effet, à travers cet exploit, Nacer a pu collecter des fonds qui serviront à financer la construction du nouveau Centre d’excellence Amani d’Imilchil en région montagneuse, avec l’aide d’une association partenaire locale et du soutien de la commune de Bouzmou.

En tant que citoyen responsable, Nacer oeuvre également pour sensibiliser les gens qui le suivront au réchauffement climatique et à son impact sur notre environnement, au Pôle Nord comme au Maroc.

A cette occasion, il s’est d’ailleurs engagé en tant que parrain, aux côtés de l’Association Bahri pour
leur 10ème opération «Bahri Dima Clean», qui veut mobiliser 9000 personnes venant de toutes les classes sociales et de tous âges, le temps d’un nettoyage des plages du Maroc.

Le drapeau marocain flottant depuis fin avril sur le Pôle Nord, Nacer pense déjà à sa prochaine aventure, sous le ciel du Maroc. En effet, à l’occasion des 40 ans de la Marche Verte, Nacer va s’associer à l’athlète paralympique Mohamed Lahna, pour faire revivre cette glorieuse épopée, lors du plus long Triathlon du monde, qui traversera le Royaume du nord au sud sur près de 3 000 km. Nous lui donnons rendez-vous pour ses prochains exploits qui vont encore porter haut la culture du défi et les couleurs du Maroc.


A PROPOS DE L’ASSOCIATION AMANI

L’Association AMANI est une ONG à but non lucratif dédiée aux enfants défavorisés à travers leur
parrainage, leur éducation et un accompagnement de leurs familles. Le projet social de Amani vise à créer des modèles de réussite et d’ascension sociale grâce à l’éducation au sein des quartiers défavorisés et contribuer à lutter contre les fléaux du travail des enfants et de l’abandon scolaire.


A PROPOS DE L’ASSOCIATION BAHRI

Dédiée à la protection de la mer ainsi qu’à la sensibilisation et l’éducation des générations futures à la préservation de l’océan, l’Association Bahri rassemble une communauté de personnes venant d’horizons différents, passionnée de l’océan et du littoral avec le souci de protéger l’environnement, tout en promouvant la pratique du sport de plage ainsi que la cohésion sociale.
-