Select Menu

Ads

News

Fourni par Blogger.

couple

Beauté

Interviews

Maman

Société

News

Vidéos




Transpiration


La transpiration est un fait physiologique normal très important pour le bon fonctionnement de notre organisme mais qui n'est pas sans inconvénient en certaines occasions. Voyons ensemble comment venir à bout des problèmes causés par une transpiration excessive.

Pourquoi certaines personnes transpirent-elles plus que d’autres ? De quoi dépend cette prédisposition que certains ont à suer et d’autres non ?

La transpiration est une réponse de l’organisme à l’augmentation de la température corporelle et elle touche toutes les personnes. Mais, le centre hypothalamique dans le cerveau qui contrôle les paumes des mains, les plantes des pieds et les aisselles notamment est distinct des autres centres et reçoit des stimulations nerveuses de notre cortex cérébral mais pas de tous les éléments thermosensibles.
L’origine de l’hyperhidrose est principalement émotionnelle et peut être associée à d’autres phénomènes anxieux tels que la tachycardie et l’instabilité vasomotrice.

Pourquoi la transpiration s’associe-t-elle à la mauvaise odeur ?

Avec l’arrivée des beaux jours, le problème de la transpiration s’accentue et avec lui celui des odeurs peu agréables.

L’origine des odeurs n’est pas due à un simple manque d’hygiène mais est liée à l’interaction entre la flore bactérienne avec les produits de la sécrétion des glandes. Parmi ces produits se trouvent notamment des substances hormonales telles que l’androstènedione et l’androstènediole ; selon la composition de la flore sous les aisselles, la nature de l’odeur produite change.
Certes ce facteur est accentué par une hygiène négligée.

La transpiration excessive peut aussi être déclenchée par un traitement médical, par une grossesse.


Comment lutter contre une transpiration excessive ?

Des produits anti-transpirants et déodorants sont généralement utilisés pour lutter contre la transpiration.
L’épilation soignée contribue également à limiter la diffusion de mauvaise odeur.
Les produits anti-transpirants contenant du chlorure d’aluminium sont depuis quelques temps sur la sellette. Comme leur nom l’indique, ils empêchent la transpiration évitant ainsi le développement de mauvaises odeurs mais des études américaines ont montré que le stockage de ces toxines dans les glandes lymphatiques sous les bras serait à l’origine de cancers du sein.

Des produis déodorants ne contenant pas de chlorure d’aluminium sont toutefois également disponibles dans le commerce, mieux vaut donc s’orienter vers ce genre de produits et lire la composition des différents aérosols, sticks...

La pierre d’Alun est une bonne alternative : naturelle et très économique, elle était autrefois utilisée par les barbiers pour favoriser la cicatrisation lors des coupures.
Utilisée sur peau humide, à la sortie de la douche, la pierre d’Alun permet de lutter efficacement contre la transpiration sans altérer le cycle naturel de l’organisme.
-


Découvrez la nouvelle collection Naima Abed


Photos: Red Dito reddito.fr
Styliste: Caftan By Naima Abed
Modèle: florinda.fr
Maquillage et coiffure: Aziza




-


Le casa fashion Show, premier événement dédié à la mode internationale au Maroc, est de retour pour une 6ème édition qui aura lieu le samedi 28 mars à Sofitel Tour Blanche de Casablanca, sous le thème : «La valse des époques».

Lancé par Kenza Cheddadi en 2012, cet événement qui a lieu deux fois par an (Collections Automne/Hiver et Printemps/Été) réunira cette année une douzaine de marques de prestige pour un défilé grandiose où se mêleront imagination, audace et créativité. «Univers psychédéliques, inspirations foisonnantes et couleurs chatoyantes, le Casa Fashion Show transportera le public au cœur de la frénésie des plus grandes capitales internationales de la mode», précisent les organisateurs.


La 6ème édition qui se déroulera en présence d’un parterre de stars, parmi lesquelles Tonya Kinzinger, Hélène Ségara, Natasha St-Pier ou encore Estelle Lefébure, a pour ambition d’élever Casablanca au rang des capitales internationales de la mode, au même titre que Paris, Milan, Londres ou encore New York.  Un défilé haut en couleur, ponctué par des shows de danse, des chorégraphies et des interventions d’artistes, mettra donc en lumière l’audace et la créativité  des plus grands stylistes tels Roberto Cavalli, Emporio Armani, Etro, Philipp Plein, Pronovias, Pierre Balmain, Versace, Antonio Berardi, Max & Moi, Fausto Puglisi, entre autres. Des créations qui seront portées par la célèbre top modèle brésilienne, Daniela Freitas et 23 autres mannequins internationaux.
Il est, par ailleurs, à noter qu’à travers ce projet, Kenza Cheddadi, organisatrice de l’évènement et passionnée de mode, essaye de promouvoir l’image d’un Maroc nouveau résolument tourné vers l’avenir, où l’identité culturelle se confond avec les valeurs universelles et plurielles. Dans un entretien accordé à nos confères du  «Huffpostmaghreb», Kenza Cheddadi explique que «l’enjeu est avant tout de concevoir un événement mode à la hauteur de nos ambitions et de promouvoir Casablanca en tant que plateforme incontournable de la mode en Afrique». «L’événement est très onéreux et nécessite de vrais partenariats, solides et étalés sur la durée. Je vous laisse deviner tous les efforts et la persévérance que cela nécessite, en particulier en ces temps de morosité économique. (…) L’événement commence à atteindre son rythme de croisière, mais a réellement besoin que les acteurs économiques s’impliquent davantage dans son financement et osent le pari fou d’une fashion week made in Morocco», précise-t-elle.

Concernant l’absence de marques marocaines dans cette 6ème édition, Kenza Cheddadi souligne qu’à chaque édition, «un créateur marocain était invité à défiler aux côtés de grands noms de la mode». «Ce fut notamment le cas la saison dernière de Jessyca Azoulay, jeune créatrice marocaine spécialisée dans le cuir, qui connaît un énorme succès en France et au Maroc avec sa marque Bustle», avant de préciser que la saison d’avant c’était Hayat Horma qui a illuminé le catwalk du Casa Fashion Show avec sa marque Oshh, vendue à New York et à Londres. Cette année, en particulier, le choix s’est porté sur Christophe Guillarmé, styliste français ayant des liens étroits avec le Maroc, dont les créations avaient fait le buzz au dernier Festival du film de Marrakech.
- -



Sex-symbole adulée et actrice engagée, Angelina Jolie est devenue une figure de la lutte contre le cancer en choisissant de subir de manière préventive une double mastectomie il y a deux ans, puis une ablation des ovaires la semaine pasée. L'actrice et réalisatrice, dont la mère, la grand-mère et la tante sont mortes d'un cancer, est porteuse d'un gène défectueux (BRCA1) qui lui fait courir un risque accru de développer la maladie.

Si les vedettes d'Hollywood tentent en général de garder leur vie privée secrète, les décisions courageuses d'Angelina Jolie de se faire enlever les seins, puis ses ovaires de manière préventive, et de rendre public son combat, ont inspiré de nombreuses femmes. Cela en a également poussé beaucoup à se faire dépister.

"Je n'ai pas fait cela simplement parce que je suis porteuse du gène BRCA1, mais parce que je veux alerter les autres femmes", a-t-elle ainsi écrit dans une tribune publiée dans le New York Times mardi. "Je voulais que les autres femmes à risque connaissent les options dont elles disposent".

Savoir, c'est pouvoir
"Ce genre de décision n'est pas facile à prendre". "Mais on peut prendre les choses en mains et faire front face à tout problème de santé". "Vous pouvez prendre conseil, vous renseigner et choisir ce qui vous convient: savoir, c'est pouvoir", a ajouté celle qui avait été désignée la femme la plus sexy du monde en 2005.

Angelina Jolie est issue d'une famille du cinéma. Sa mère, l'actrice américaine Marcheline Bertrand, d'origine canadienne française, est morte d'un cancer à 56 ans. Son père est l'acteur américain Jon Voight (Oscar 1979 du meilleur acteur) et son frère l'acteur James Haven.

Née le 4 juin 1975 à Los Angeles, elle étudie l'art dramatique à New York mais sa silhouette élancée, ses pommettes hautes et ses lèvres pulpeuses lui valent de démarrer une carrière de mannequin. Après quelques rôles sur les planches, elle apparaît au cinéma et à la télévision.

On la voit surtout dans des rôles de femme torturée ("Le Damné" 1997, "Urban Jungle" 1998), ou de rebelle provocatrice ("60 secondes chrono" 2000). En 2000, Angelina est la lauréate de l'Oscar du meilleur second rôle féminin pour son interprétation d'une malade mentale charismatique dans "Une vie volée" (1999) de James Mangold.

Appréciée pour son interprétation d'un mannequin toxicomane atteint du sida dans le téléfilm "Gia", qui lui vaut un Golden Globe en 1999, elle connaît la consécration en 2001, en short et T-shirt moulant, dans "Lara Croft", héroïne virtuelle de l'adaptation du jeu vidéo Tomb Raider.

Sex-symbol
Un sex-symbole est né: Angelina Jolie collectionne les couvertures de magazines et alimente les fantasmes masculins. Mariée et divorcée deux fois des acteurs britannique Jonny Lee Miller (1996-1999) et américain Billy Bob Thornton (2000-2003), c'est seule qu'elle adopte en 2002 son premier enfant, Maddox, né au Cambodge.

Devenue ambassadrice de bonne volonté du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Angelina Jolie dit avoir été sensibilisée aux causes humanitaires lors d'un séjour en Sierra Leone, dans un camp de déplacés où se trouvaient des enfants victimes d'atrocités.

"Cela a fait de moi quelqu'un de différent, pour le meilleur. Avant, je m'intéressais surtout à moi-même, à ma carrière, à ma vie", racontait-elle en 2006 à CNN, en expliquant donner le tiers de ses revenus à des oeuvres de bienfaisance.

Un couple en or
Elle touche 20 millions de dollars pour "Mr. & Mrs. Smith" (2005), comédie d'action dont elle partage l'affiche avec un autre sex-symbole hollywoodien, Brad Pitt, alors en instance de divorce. Ils forment alors l'un des "couples en or" de Hollywood.

Ensemble, ils ont trois enfants (Shiloh, né en 2006, et les jumeaux Knox Léon et Vivienne Marcheline, nés en 2008). Angelina et Brad sont également les parents de deux autres enfants adoptés: Pax, d'origine vietnamienne, et Zahara, une petite Ethiopienne.

En 2010, elle réalise son premier long-métrage, "Au Pays du Sang et du Miel", une histoire d'amour entre une jeune musulmane et un Serbe pendant la guerre en Bosnie (1992-1995), qui lui vaut d'être nommée citoyenne d'honneur de Sarajevo. Son film sera projeté lors de campagnes contre les agressions sexuelles en zones de guerre. L'ambassadrice du HCR s'est à ce titre rendue dans de nombreuses zones de conflit comme l'Irak, le Darfour ou la Libye.

En 2014 elle sort "Invincible", son deuxième film en tant que réalisatrice, sur un coureur olympique héros supplicié de la Seconde Guerre mondiale.

Sources : Afp


13/08/1961 Naissance à Tanger (Maroc).
1969 Arrivée avec ses parents à Bruxelles.
1988 Engagement en tant qu’animatrice à Vie Féminine Bruxelles.
1991 Responsable régionale de Vie Féminine Bruxelles.
2006 Élue présidente nationale de Vie Féminine.



En 1988, Hafida Bachir s’engage à Vie Féminine. Elle commence son travail avec des groupes de femmes issues de l’immigration. Il était important de permettre à ces femmes, souvent socialement isolées, d’exprimer ce qu’elles vivaient et de le relayer au-delà de leur communauté. Plus j’avançais, plus il devenait évident que les problèmes majeurs étaient ceux de l’inégalité sociale et de la précarité. De plus en plus de femmes en étaient affectées, parmi lesquelles celles qui étaient issues de l’immigration ne constituaient qu’une minorité. Toute une frange de la population risquait ainsi de basculer dans la pauvreté au moindre pépin.
Dans le parcours d’une activiste, les combats sont souvent de longue haleine, parfois couronnés de succès comme la loi sur la répudiation. Certaines victoires peuvent aussi cacher des défaites comme dans le cas de la loi sur le divorce de 2007. Le législateur est parti du principe que la femme et l’homme sont sur un pied d’égalité. Or, ce n’est pas le cas. On fait comme si chaque partenaire pouvait décider de ce qui est bon pour lui. On nous a reproché de nous accrocher à l’institution du mariage. Dans les milieux populaires, les femmes sont souvent dans une grande dépendance financière et affective. Il faut pouvoir en tenir compte.
Élue présidente en 2006, elle veille à toujours maintenir ce mouvement d’aller-retour entre le travail d’information, d’éducation permanente et d’aiguillon de la politique, et la réalité de la vie des femmes sur le terrain. Même si les travées du Parlement se sont féminisées, Hafida Bachir a le sentiment que son mouvement n’est pas toujours suffisamment écouté par celles qui participent à l’élaboration des lois. Il ne suffit pas d’être femme, il faut aussi adopter une grille de lecture en fonction du genre pour évaluer ce qui, dans une proposition de loi, est favorable à l’homme et à la femme. L’égalité homme-femme est une thématique à laquelle (presque) tout le monde souscrit, mais quand on en vient à fixer les priorités ou évoquer les moyens à mettre en œuvre, des divergences apparaissent. Il est de bon ton de dire qu’on est pour l’égalité des genres, mais c’est un argument que je ne peux plus entendre dans la bouche de certains, s’emporte-t-elle. Au nom de cette égalité, on voudrait déplacer le combat vers des choses qui sont accessoires comme le voile ou la burqa, alors que les inégalités sont toujours là et créent des fractures de plus en plus profondes dans la société.




Hakima fait ses maternelles et la moitié de ses primaires à l'école numéro 14 de Schaerbeek. De cette période, Hakima retient surtout son assiduité pour l'école, malgré son âge, et un certain nombre de valeurs inculquées en dehors de la vie familiale, notamment le goût d'apprendre. Ce n'est qu'au départ à la retraite de son institutrice préférée, Madame Françoise Wouters, qu'elle redécouvre l'établissement scolaire de son enfance.

Se considérant elle-même comme une éternelle bavarde, et intéressée par les relations publiques, les études en communication constituent un choix évident pour elle. Elle envisage tout d'abord de s'inscrire à l'ULB. Appréciant le cadre de l'école secondaire avec des classes de 18 élèves et le côté familial de l'école, elle opte finalement pour l'ISFSC où elle effectue un bachelier en communication. Ce type de formation lui permet d'effectuer des stages dès sa première année.

Au fil de son bachelier, poussée par ses professeurs, elle s'oriente vers la radio et fait ses stages à Nostalgie et à Bel RTL. Ces derniers lui offrent la possibilité d'interviewer, à 19 ans, des personnalités telles que Patrick Timsit (sa première interview), Valérie Lemercier, Marc Lavoine ou encore Gérard Lanvin1.

Elle arrive à la rédaction de RTL en 1999 et commence sur Bel RTL par présenter des informations trafic et la météo4. Ensuite, elle rejoint la rédaction de RTL-TVI au début, comme reporter, tant en Belgique qu'à l'étranger. Elle passe son premier duplex le 8 août 2001.

Elle présente ensuite des émissions de la chaîne. Parmi celles-ci, citons Entrée interdite, un magazine estival qu'elle présente pendant trois saisons avant d'en céder la place à Micheline Thienpont en raison d'un agenda chargé à la tête du journal télévisé.

Le 28 mai 2006, elle présente son premier journal télévisé sur la chaîne. Depuis lors, elle alterne la présentation du journal avec du travail sur le terrain.

En 2009, elle reprend en partie la présentation de l'émission Vivrensemble sur Bel RTL, émission dont elle dit qu'elle lui tient particulièrement à cœur, car elle laisse la parole aux auditeurs. Depuis 2012, la présentation de cette émission est assurée par Caroline Fontenoy.

Elle est élue meilleure présentatrice du JT de 19h00 aux Moustiques d'Or de 2010 avec 25,72% des suffrages, dépassant François de Brigode

Hakima Darhmouch a été la porte-parole et conseillère en communication de Louis Michel, l'ancien ministre d’État du MR.

Selon le quotidien belge La Dernière Heure, le Mouvement Réformateur, par le biais d'Armand De Decker, aurait proposé en avril-mai 2010 une place sur ses listes, mais également un portefeuille de ministre à la clé. Un contact téléphonique avec le président du MR d'alors, Didier Reynders, ne suffit pas à la convaincre d'entrer en politique

Dans l'après-midi du samedi 25 janvier 2014, Hakima Darhmouch se marie à l'administration communale de Saint-Gilles avec Hugo Labye9, directeur photo de RTL-TVI

La présentatrice du journal télévisé de RTL-TVI Hakima Darhmouch et le boxeur Nordin Ben Moh font partie des treize Belgo-Marocains récompensés d'un Diwan Awards jeudi soir à Bruxelles. L'événement visait à mettre à l'honneur des talents belges issus de la diversité.

Pas moins de 20.000 de personnes ont participé aux votes de cette troisième édition des Diwan Awards. Elles ont décerné un trophée à des personnalités issues de la population belgo-marocaine dans douze catégories (santé et médecine, IT et ingénierie, associations, management, sportifs, enseignement et académique, femme de l'année, droit et justice, starters et entrepreneurs, art et culture, personnalité de l'année, et prix du jury).

Le palmarès 2015 a notamment salué Hafida Bachir, présidente de Vie Féminine, le binôme d'acteurs-réalisateurs Adil El Arbi et Bilall Fallah, Nordeyn Oulad Ben Taib, responsable de la Clinique de neurochirurgie du CHU Saint-Pierre de Bruxelles, ou encore l'avocat et professeur à l'ULB Hakim Boularbah. Hakima Darhmouch a été désignée personnalité de l'année.

La thématique cette année était "Inspirer les jeunes générations", pour mettre en avant des lauréats susceptibles d'inspirer "le goût de la réussite", selon l'organisation.

Un tiers de Belgo-Belges ont pris part aux votes. Les votants étaient plus nombreux en Flandre (42%), suivi de Bruxelles (37,7%) et de la Wallonie (19,4%).

http://www.rtl.be/
-

Conseillère communale à Ixelles et membre du parti Ecolo, Zakia Khattabi est membre du Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale de juin 2009 à juin 2014, membre du Parlement de la Communauté française, membre de la commission Enseignement supérieur depuis le 24 septembre 2009. Elle est sénatrice désignée par le Parlement de la Communauté française à partir du 14 octobre 2009, vice-présidente de la commission Justice et présidente du groupe Ecolo à partir du 11 juillet 2012. Elle est en outre secrétaire politique de son parti à Ixelles depuis le 8 novembre 2010.

Candidate et tête de liste Ecolo pour les élections législatives du 25 mai 2014 dans la circonscription de Bruxelles, elle est élue avec son collègue Benoit Hellings et quitte donc le Sénat. À l'issue de ses élections, le groupe Ecolo à la Chambre des représentants se compose de six membres.

Le 22 mars 2015, elle est élue co-présidente du parti avec Patrick Dupriez
Née à Levallois-Perret, en région parisienne, Wahiba Zedouti a effectué ses études supérieures à l’université Paris Sorbonne où elle a obtenu un DEUG en économie et gestion. Elle se spécialise, par la suite, en maîtrise banque et finance à luniversité Paris-Est Créteil Val de Marne. En 1999, celle-ci occupe le poste de contrôleur de géstion bancaire à la Banque de France pour devenir conseillère municipale à la mairie de Saint-Ouen en 2008. Aujourd’hui et grâce à son engagement civique et politique responsables, Wahiba a récemment été élue adjointe du maire de la ville de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis.

Installée à Saint-Ouen en 2007, cette jeune franco-marocaine aperçoit aussitôt les obstacles à l’avancement et à l’intégration des habitants de son quartier, elle obtient un mandat d’élue dans sa ville en 2008. Après quatre années de travail de longue haleine, Wahida lève un fonds d’investissement de 50 millions d’euros, consacrés exclusivement aux entrepreneurs des quartiers, un montant obtenu auprès du Qatar. 

Le père de la jeune chanteuse hala turk, qui est également le mari de Dounia Batma,  a décidé de fermer son compte Instagram à cause de ses photos publiées par sa filles jugées déplacées pour une fille de son âge. 







-

-
Découvrez les vedettes avec et sans maquillage, c'est impressionnant



La Marocaine Houda Majd élue miss monde arabe 2015





-


Dans le cadre de la promotion de la Self-Défense pour Enfants, Jeunes et adultes, notre association ADHAM a le grand plaisir de vous informer qu’une séance est programmée chaque dimanche matin à la Casablancaise Place de la Ligue Arabe.

Horaire : 9h-10h30.
Programme : Remise en forme ( Echauffement & Pilate) + Techniques de Self-défense.

Vous pouvez devenir membre de l’Association Développement Humain & Arts Martiaux www.addham.webs.com , et disposer d’une carte de membre à 150 Dhs/An ( Enfants gratuits ).

Pour chaque inscription vous pouvez bénéficier de :
*    Tee-shirt ;
*    DVD Pédagogique ;
*    Invitation à une séance au Temple Sport Bourgogne.

L’objectif étant le renforcement de la personnalité et de la confiance en soi.

Il s’agit d’une séance pratique et théorique comportant des techniques d’auto-défense simples et commodes, ainsi que des conseils concernant les mesures préventives à respecter pour notre propre sécurité.


-

L'œil de biche est un maquillage, qui souligne et agrandit le regard, à l'aide d'un eye liner, crayon, feutre ou pinceau.
Pour un tracé impeccable, le trait s'étend du coin interne de la paupière pour finir en une belle virgule, afin d'obtenir un maquillage sophistiqué,

le trait d'eye-liner est indémodable depuis les années d'Audrey Hepburn, Sophia Lauren et Brigitte Bardot.



Par Loubna Zair


-
Des photos qui vous donneront un avis sur la chirurgie esthétique





L’événement rassemble plus de 250 personnes autour du programme Nestlé Nutrition, Santé et Bien-être.


Casablanca, le 14 mars 2015 – Nestlé organise pour la  deuxième année consécutive « NHW Day » au Maroc. Cet événement s’inscrit dans le cadre d’une campagne menée par le groupe pour sensibiliser les consommateurs à l’importance des choix quotidiens pour une alimentation saine et une activité physique régulière  pour le bien-être. 

Le « NHW Day » a pour objectif principal d’encourager les consommateurs à choisir un mode de vie plus sain. A travers le programme Choisissez le bien-être, des informations nutritionnelles et des données sur l’importance d’une activité physique sont diffusées.

L’événement se déroule cette année sur une demi-journée autour d’ateliers thématiques, d’activités sportives et ludiques ainsi que des activités pour les enfants avec notamment  une tombola et beaucoup d’autres surprises. Le « NHW Day », c’est aussi et surtout plus de 250 personnes dont des leaders d’opinion et des consommateurs qui vont échanger avec la célèbre consultante et conférencière en bien-être, Mme Nahed Rachad,  ainsi qu’avec le Pr. Jaafar Heikel, expert reconnu dans le domaine du comportement alimentaire et de la médecine préventive.

En organisant le « NHW Day », Nestlé connue et reconnue comme le leader mondial de la nutrition, de la santé et du bien-être réenforce son engagement en faveur de cette cause. 

« Nestlé est leader mondial de la nutrition, de la santé et du bien-être depuis près de 150 ans. Nous observons et analysons les comportements alimentaires de chacun de nos marchés, pour y proposer les meilleurs produits en tenant compte des carences, des goûts, des spécificités de chacun. Il n’y a rien de plus local que la culture alimentaire. C’est tout naturellement que nous lançons le « NHW Day » pour conseiller et sensibiliser à l’importance d’une alimentation saine et d’un effort physique régulier pour le bien-être » explique M. David Saudan, Directeur général Nestlé Maroc 

Nestlé œuvre pour améliorer la qualité de vie des consommateurs et de leur famille en leur proposant des choix alimentaires plus savoureux et plus sains, adaptés à tous les stades de leur vie et pour chaque moment de la journée. A ce sujet, le Pr. Jaafar Heikel, explique : « Manger les bons produits aux bons moments de la journée est la clé d’une alimentation saine. C’est donc avec beaucoup de joie et de fierté que je participe pour la seconde année consécutive au « NHW Day ». Cet événement va ainsi me permettre de réitérer mon engagement en livrant des informations clés sur les bonnes habitudes alimentaires ainsi que des conseils sur les activités physiques régulières à adopter afin de vivre mieux ».

C’est dans une ambiance familiale, marquée par la présence d’artistes, sportifs, journalistes et consommateurs que se déroule la deuxième édition du « NHW Day »  au Maroc. Tous réunis autour d’une même conviction : manger sain et bouger plus pour vivre mieux !







-

Sarah de Jazirat Al Kanz : Tout le monde s’est trompé, je n’avais du tout peur..


1. Une présentation de vous Sara.


Je m’appelle Sarah Bennour, j’habite à Rabat, d’origine moitié berbère moitié doukalli, j’ai un diplôme en tourisme qui m’a permis d’occuper le poste de directrice d’agence de voyage. Un métier qui m’a toujours passionné puisque j’aime voyager, découvrir mon pays et d’autres cultures, car à mon avis, cela ne fait qu’enrichir les connaissances et l’ouverture d’esprit.

2. Le public vous a connu lors de votre participation à Jazirat Al kanz, ou Fort Boyard en version marocaine, dites nous comment vous avez participé au jeu ? Et qu’est ce qui vous a poussé à y participer ?

En parallèle de mon métier de base, je joue en tant que comédienne dans des publicités nationales et j’ai été informée de l’ouverture du casting pour fort boyard version marocaine (Jazirat al Kanz), une émission que je regardais depuis mon jeune âge et je n’ai pas hésité une seule seconde à passer le casting. Par forte chance, j’ai été aussitôt admise en tant que candidate de la première édition. De plus, vue que cette émission est à la base à caractère non lucratif, cela m’a encore plus encouragé à y participer car ma foi, dans la vie nous devons tous se serrer les coudes afin d’aider les personnes démunies et souffrantes de maladie pour lesquelles le coût est onéreux.


3. Vous rentriez pour la première fois dans le fort, est il aussi impressionnant qu’il y parait à l’écran ?

Effectivement, le fort et très impressionnant


4. Vous étiez candidate dans une équipe de stars. Comment s’est passé votre rencontre ? Et comment est votre relation maintenant ? 

J’ai été dans une équipe très soudée, j’avoue que je dois m’estimer très heureuse de faire leur connaissance de plus près. Nous avions passé non seulement les épreuves ensembles mais aussi , nous avions partagé des moments inoubliables à l’hôtel ou nous avions tous logés. Les stars sont humbles et d’une gentillesse extrême. Houda Saad est magnifique, et d’un romantisme sans précédent, je ne connaissais pas ce coté chez elle. Elle est aussi une brave fille et surtout très courageuse, c’était la bonne copine et aujourd’hui, nous sommes toujours en contact, et j’espère que nous le serons pour toujours. Driss Roukh et Fahd Benchemssi sont d’une simplicité, d’une gentillesse que peu de gens aujourd’hui le sont surtout pour des artistes stars comme eux.

Sinon mon coéquipier Amine, c’est mon frère d’une autre mère, je n’oublierai jamais son courage et son aide pour m’aider à accomplir l’épreuve de la balance. En effet, Amine est un grand sportif très assidu.


5. Qui des quatre candidats vous a le plus impressionné ?

Sincèrement tous les quatre car chacun d’eux était unique et différent.


6. Pendant le jeu, vous avez eu droit à une épreuve, jugée difficile, celle du bateau. Quelle est la chose, principale, qui vous a empêché de trouver la clé ?

En ce qui concerne l’épreuve du bateau, déjà c’était sombre on y voyait presque rien. De plus, il fallait chercher dans des conditions pas du tout stables car le bateau bougeait et les objets tombaient dans tous les sens, c’était impossible de se concentrer et de chercher partout. Je n’avais pas surtout pas de chance car j’avais cherché partout sauf une boite qui était juste à coté et que je n’ai pas du tout vu. C’était encore une fois trop sombre.


7. Quelle était votre réaction quand vous avez regardé l’émission mardi soir ?

Quand j’ai regardé l’émission mardi soir dernier, je me suis remise dans la situation des épreuves comme si j’étais à peine en train de jouer. Vous allez rire mais à la fin de la diffusion j’ai perdu la voix à force de rigoler aussi.


8. Il y a des gens qui vous ont critiqué à cause de l’épreuve de la balance, pouvez vous nous expliquer qu’est ce qui s’est passé exactement ?

Je vous remercie d'avoir évoqué cette question et pour laquelle j’aimerais apporter quelques éclaircissements. Tout le monde s’est trompé, je n’avais du tout peur. Il faut savoir que juste avant cette épreuve de la balance, j’ai été secoué à l’épreuve du bateau ce qui m’a fatigué, j’avais plus de force. Et tout de suite après on me donne l’épreuve de la balance, il fallait monter une échelle en corde, dans le vide, qui n’est pas du tout stable.

J’étais épuisée ! Autre chose que j’aimerai préciser, c’est que le tournage était fait pendant le mois de ramadan donc avec le jeune cela n’arrangeait pas les choses. J’ai ressenti une fatigue insupportable c’est pourquoi j’allais abandonner l’épreuve, heureusement que Amine était la pour m’aider à remonter et de ce fait gagner la clé.

9. Avez-vous une anecdote à nous raconter sur le déroulement du tournage ?

Avant de passer à l’épreuve de la balance, je ne savais pas du tout ce qui m’attendait. On me mettait la tenue je pensais que j’allais faire le scaphandre, j’étais perdue, fatiguée.


10. Sara ! Si je vous dis Félindra ? 

C’est simple Felindra = Tigres


11. Quel est le moment inoubliable pour vous durant toute cette aventure ?

Justement l’épreuve de la balance, ou je découvrais pendant que j’étais accroché à la corde que je n’avais pas de force.


12. Avant de tourner le programme, y avait il des épreuves que vous ne souhaitiez pas faire ? 

Je ne voulais pas faire d’épreuve qui demande des conditions physiques assez fortes.


13. Votre participation à l’émission a changé quelque chose dans votre vie ?

Ma participation à Jazirat Al Kenz, m’a permis d’être connue par les marocains qui ont regardé l’émission. Y en a qui m’ont encouragé et d’autre qui m’ont critiqué. Ceux qui m’ont compati lors de l’épreuve de la balance et ceux qui m’ont traité de tous les noms.
Ma participation à l’émission m’a permis de faire un petit geste à une association à forte nécessité, et ce geste n’a pas de prix.

14. Votre avis sur notre E-Magazine lamarocaine.com

J'ai beaucoup aimé l'idée de votre e-magazine. En fait, c'est mon premier interview et je suis très contente de le faire avec Lamarocaine.


15. Le mot de la fin,

C'est pour vous Sara, aux personnes qui m’ont critiqué, je dis que c’est facile de critiquer les gens derrières leur écran, je suis sure que s’ils étaient à ma place ils auraient ressenti ce que j’ai vécu. Il faut se mettre à la place des gens avant de les critiquer.
Aux personnes qui m’ont aimé et soutenu, je les remercie du fond du cœur et j’espère qu’ils étaient divertis et que je n’ai pas été lourde.


Interview réalisé par Sara Lazaar
-

Après sa reprise d'Ahwak, la chanteuse orientale Sarah Ayoub vous présente son nouveau single «Ya Touyour» 1er extrait de la comédie musicale «Asmahan La Sublime» où elle joue le rôle d’une Diva devenue espionne.


SARAH AYOUB, surnommée la «Joconde» est une chanteuse de variété orientale née dans le quartier Mers Sultan à Casablanca au Maroc. Pour la petite histoire, le quartier Mers Sultan est également connu grâce au champion de boxe Marcel Cerdan qui y a grandi. Sarah vit entourée d’une famille aimante et protectrice. Son père, musicien, joueur de Oud lui insuffle très tôt sa passion de la musique. Elle s’essaie au théâtre, à la danse et au chant encouragée par un père attentif qui remarque très tôt le potentiel de sa fille. Passionnée de littérature et de poésie, elle puise ses influences dans différentes sources, aussi bien dans le répertoire classique arabe (Asmahan, Abdel Halim Hafez, Oum Kalthoum, Farid El Atrache.....) que dans la chanson française (Edith Piaf, Jacques Brel, Michel Berger, ...) ou encore anglo-saxonne (Renée Geyer, Luther Vandross...) Sarah est l’une de ces artistes qui innovent en s’adonnant à toutes les audaces esthétiques modernes sans jamais perdre de vue ses racines. Cette Mezzo d’une force tranquille saura vous séduire et vous faire vibrer au plus profond de vous grâce à une interprétation touchante et raffinée, une femme qui a su se traduire en mots et en musique avec douceur et humilité.

AHWAK son premier single sorti le 14 février 2014 est un hymne à l’amour, reprise émouvante de l’un des plus grands chef-oeuvres de la chanson orientale, alliant à la fois une fidélité de l’esthétique arabe à une grande modernité dans son interprétation. C’est une chanson d’amour sensible et romantique, un thème universelle et hautement symbolique. Une référence glamour des années 50, ce classique jadis chanté par ABDEL HALIM HAFEZ, surnommé le «Rossignol brun» continue aujourd’hui encore à marquer fortement l’histoire du chant oriental. Presque un an jour pour jour, Sarah Ayoub présente son nouveau single «Ya Touyour» premier extrait de la comédie musicale «Asmahan La Sublime» où elle y joue le rôle d’une Diva devenue espionne. La comédie musicale raconte l’histoire vrai de Ashaman, chanteuse et actrice syrienne, sœur de Farid El Atrache, une femme libre et mondaine dans le Caire des années 30. Entre parties de poker et nuits blanches, la vie tourbillonnante et sulfureuse d’une Princesse Druze au tempérament de feu qui en plus d’avoir une voix magnifique, a joué un rôle décisif au Moyen-Orient. Aujourd’hui encore, les circonstances de sa mort restent assez mystérieuses.




-

-

-


Le vernis à ongles effet « caviar » imaginé par la célèbre marque anglaise Ciaté, fondée par Charlotte Knight manucuriste, connue pour ses vernis haut de gamme, propose son kit pour réaliser soi-même une manucure, permettant d'obtenir des ongles perlés, pour une soirée ou au quotidien.
Une touche chic et originale à votre look Tout simplement divin!

Par : Loubna Zair

- -


-

-





Après 75 ans de mariage, sa femme est décédée. Ce qu'il va faire est une vraie preuve d'amour.









Les brunes ne comptent pas pour des prunes!!!

Une brune ténébreuse possède une large palette de couleurs, jouer avec les tons sombres en journée et en soirée mettre en avant des couleurs vives, idéal pour illuminer votre visage.
Conclusion Discret en journée et ultra-glamour en soirée!

Par loubna Zair


-

Découvrez les vedettes en mode Caftan, c'est impressionnant


-
Photo : TEIXIDO J.Charles. 



- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Bonjour, je m’appelle Myriam, J’ai 25 ans et je suis française d’origine marocaine. Je suis née de mère et de père amazigh.


- Racontez-nous un peu votre parcours :

Concernant mon parcours, j’ai une licence en Droit, Economie et Gestion public et je suis actuellement en Master 2 Management Public Territorial que j’ai effectué en triple cursus avec deux préparations aux concours en parallèle (Attaché Territorial et IRA). 


En parallèle de mes études je suis également mannequin. Je travaille pour l’agence Enjoy Models. J’ai été repérée dans la rue par Christine Caro Harig (bookeuse chez Enjoys Models Lyon). Depuis j’ai fait plusieurs shootings mais je n’ai malheureusement que peu de temps à accorder à mon activité en cause du temps considérable que demande le travail personnel de la faculté. 



- Pourquoi ce choix du mannequinat ?

A dire vrai, ce n’était pas vraiment un choix à l’origine mais il faut dire que c’est un travail plus que plaisant et qu’on a vite fait d’y prendre goût. Je dois tout de même avouer que j’ai toujours été attirée par le monde de la mode, le stylisme, la coiffure, le make-up, la photographie... J’ai des amies qui ont choisi cette voie professionnelle je dois dire que j’ai toujours été admirative des arts de la mode. 

Maintenant que j’y suis, j’essaie de faire les bons choix concernant les propositions que l’on me fait avec l’aide de ma bookeuse Christine qui m’aiguille et m’éclaire de ses conseils avisés en continue. 




- Quels sont vos projets d'avenir ?



J’ai pour objectif premier de terminer et valider mon master (les études c’est important). Par suite, je pense prendre le temps de faire suite aux propositions que je reçois et auxquelles je suis dans l’incapacité actuelle de traiter.



- Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Le seul conseil que je peux donner c’est de travailler dur qu’importe le choix que l’on fait. Qu’importe la voie que l’on prend, aussi semée d’embuche soit-elle. Ne jamais abandonner ce en quoi l’on croit, croire en soi, se fixer des buts et tout mettre en œuvre pour les atteindre. Le travail paye vraiment, tôt ou tard.

Il faut se répéter chaque matin que rien n’est impossible pour qui le veut vraiment. Si j’avais suivis l’avis de mon entourage je n’en serais certainement pas où j’en suis. Ensuite, qu’importe la gloire ou le gain que l’on vous fait miroiter, n’oubliez jamais qui vous êtes, d’où vous venez et où vous souhaitez aller. C’est le seul moyen de faire son chemin en ligne droite et donc de ne pas perdre de temps en zigzag. Enfin, rester fidèles à vos principes et vos valeurs en toutes circonstances. Ne laissez personne vous dicter ce en quoi vous devez croire ou encore ce que vous devez faire. Soyez vous-même. 


- Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Il y aurait tant à dire sur le sujet, mais je vais tenter de faire cours. Je pense que la situation de la femme au Maroc est assez paradoxale : d’une part on peut constater de grandes avancées depuis ces dernières décennies mais il faut bien admettre qu’il existe encore quelques réticences dans les mentalités. Je ne vis pas au Maroc certes, mais j’y  vais souvent et j’ai une très grande partie de ma famille là-bas et avec laquelle je suis très proche. 

A mon sens, le Maroc est un pays musulman exemplaire au sens où il conserve avec fierté ses valeurs mais laisse tout de même place au progrès, au développement et aux évolutions nécessaires. 

L’une des plus grande avancée concernant la situation des femmes il me semble que c’est la réforme relative au code de la famille ou la Moudawana de 2004. Cette réforme a instauré une réelle légitimité à la place de la femme dans la société marocaine depuis plus de 10 ans. 
Le problème de l’analphabétisme des femmes (plus importante que chez les hommes) est un souci à double enjeux. Ces femmes n’ont pas la capacité d’accéder au savoir qui est mis à leur disposition, mais surtout elles méconnaissent leurs droits. Et puisqu’elles ne connaissent pas leurs droits elles ne peuvent pas les faire respecter. Il faut souligner que ce chiffre est en diminution. Ma propre grand-mère est retournée à l’école à plus de 65 ans pour apprendre à lire et à écrire pour notre plus grande fierté. 
L’avortement est un sujet qui fait débat actuellement au Maroc. Il serait pratiqué de manière clandestine au Maroc, avec tous les dangers que la clandestinité entraîne. Le gouvernement envisage sa légalisation dans le but d’encadrer son process afin d’éviter des drames. Je pense que le seul fait de se poser la question vraiment et de permettre un début d’ouverture du débat est déjà une avancée en soit. Cela prouve que le Maroc est un pays à l’esprit ouvert et que les sujets, mêmes sensibles, sont abordés avec pragmatismes.  Concernant la politique du royaume, il est vrai que le premier gouvernement ne comptait qu’une seule femme et le peuple la bien remarqué. Le nouveau gouvernement en compte six, donc au Maroc la femme a bien sa place en politique et dans la prise de décision publique. La monarchie marocaine est en train de donner l’exemple de l’intégration de la femme dans la société. Lalla Salma, première dame du royaume active en tant que présidente de l’association contre le cancer par exemple (Fondation Lalla Salma). On peut aussi citer Madame Bensalah comme exemple, présidente de la CGEM (Confédération Générale des Entreprises du Maroc). Il y en aurait encore beaucoup à citer...

A mon sens, la monarchie est une monarchie moderne avec tout le positif que ce mot induit. 




- Votre avis sur lamarocaine.com ?


Je félicite très chaleureusement la rédaction du site « lamarocaine.com » pour son ouverture d’esprit et la diversité des sujets traités (couvrir les actus de la mode, traité du harcèlement ou des violences sur les femmes dans la rubrique société et parler de cuisine du monde entier...). Je trouve ça vraiment génial d’avoir pensé à faire un site dédié aux femmes marocaines et surtout de mettre en valeur les potentialités féminines marocaines du monde entier. Peu importe l’endroit où l’on se trouve sur la planète, la terre de nos ancêtres conserve à tout jamais un caractère sacré. 




- Dernier mot


Choukrane lamarocaine.com :-D

Ayem Nour aurait fait une tentative de suicide. L'animatrice a été hospitalisée d'urgence dans la nuit de mardi à mercredi. Elle aurait été victime d'une surdose de médicaments et d'alcool. Selon le journal Public, elle n'aurait pas supporté la séparation de l'homme qu'elle aimait et avec lequel elle vivait depuis plusieurs années. Des proches ont confirmé qu'elle n'allait pas bien depuis trois semaines. Déjà, le 24 novembre dernier, Ayem envoyait une lettre émouvante à ses fans sur Twitter : "Peu s'imaginent la solitude et le désamour qui règnent dans ce milieu". Et elle ajoutait : "Je ne sais pas si j’aurai encore longtemps la force d’être jugée par tous ces gens".

Aujourd’hui animatrice sur la chaîne de télévisionJune où elle a sa propre émission, tout semble sourire à Ayem. Mais c’est sans compter sa rupture avec Vincent Miclet, l’homme d’affaires avec qui elle entretenait une relation depuis près de deux ans. « La jeune femme souffrait (…) en silence, faisant face en public en tenant d'afficher une mine radieuse et épanouie » expliquePublic. Le couple aurait rompu il y a quelques jours, juste avant la Saint-Valentin.

Il faut dire qu’Ayem semblait très amoureuse de son compagnon, avec qui elle vivait depuis plusieurs mois. « L'homme que j'aime est tellement perfectionniste et romantique, que je pense qu'il a besoin de temps pour préparer sa demande qui sera sans doute unique et exceptionnelle comme tout ce qu'il fait ! » disait-elle il y a quelques mois à Public.

La dernière apparition en date de l’animatrice avait eu lieu en janvier dernier, au dîner de la mode organisé par le Sidaction et la Fédération Française de Couture. Au milieu d’une foule de célébri-tés, Ayem avait l’air dans son élément, ravie d’interviewer Christine and The Queens ainsi que Jean Paul Gaultier. Le dernier message d’elle avait été posté sur Twitter, où elle souhaitait une belle Saint-Valentin à ses fans.

-

Depuis quelques jours, le nom de Mia Khalifa déchaîne les passions au Liban. Cette jeune femme de 21 ans, née au pays du Cèdre mais résidant à Miami (Floride, Etats-Unis) vient d'être classée star numéro 1 de Porn Hub, un site pornographique américain. Depuis, les réseaux sociaux s'emballent au Liban, certains la vouant aux gémonies, d'autres saluant son audace et défendant sa liberté d'user de son corps.

Dans un pays réputé pour son atmosphère de liberté de mœurs, mais qui reste foncièrement conservateur, la nouvelle a même été relayée par la presse écrite et les journaux télévisés de 20 heures. "Mia Khalifa est la première Libanaise qui se vante publiquement d'exercer une telle profession", affirme la chaîne locale al-Jadeed.
Parfait pour réchauffer l’hiver, pour celles qui sont réticentes à l’idée de se décolorer les cheveux, la nouvelle tendance coloration Ombré Hair est une technique qui laisse les racines naturelles et éclaircies les mi longueurs pour un résultat dégradé et naturel.

Prolongez l’été pour un effet coup de soleil!

Proposé par : Loubna Zair




-
Née à Paris, Hassna MNOUER, a toujours eu à cœur à la fois le monde de la finance et le charme du traditionnel marocain. Elle a longtemps défendu les richesses culturelles dont le Maroc dispose.

Bercée par le charme des plus grands couturiers parisiens, Christian Dior, Yves Saint Laurent, Chanel…, sa vocation s’est construite au fil du temps et au fil des rencontres.

Fille de couturiers, ses parents lui ont ainsi donné le goût de la couture et de la création. Elle a donc décidé il y a 2 ans de créer sa marque « Shaym’s Caftan », une ligne de couture haut en couleur alliant élégance et modernité tout en préservant le patrimoine artisanal marocain.

Aujourd’hui Hassna MNOUER  a étoffée sa palette de caftan et s’ouvre vers différents horizons alliant modernisme et traditionnel.





Le styliste Libanais Zuhair Murad nous fait rêver avec sa nouvelle Collection de robes de mariée printemps-été 2015, dédiée à la
femme moderne et romantique avec une élégance naturelle et une beauté simple…
Sélection proposée par Lubna Zair :



- -
Selon les spécialistes, 70% des femmes n’atteignent pas l’orgasme pendant l’acte. Quelles en sont les causes ?

L’anorgasmie signifie l’absence d’orgasme. Après la phase d’excitation normale où la femme est capable de ressentir du plaisir, la phase de jouissance ne se manifeste pas et l’orgasme ne se déclenche pas. Néanmoins, une femme anorgasmique continue toujours d’avoir du désir. Quels sont les différents facteurs qui peuvent provoquer cette absence d’orgasme ?

Une carence hormonale
Parmi les origines possibles de ce problème, les spécialistes pointent du doigt le manque d’œstrogènes. Cette hormone féminine a comme fonction de lubrifier le vagin. Son absence entraîne une sécheresse dans cette zone et rend les relations sexuelles beaucoup moins agréables voire pénibles. Une déficience qui est fréquente après un accouchement, en période de ménopause ou en cas d’anorexie, mais qui peut être corrigé par des traitements adaptés.

Certaines maladies
La présence d’infections urinaires, de mycoses ou de maladies sexuellement transmissibles peut susciter inflammations et irritations qui font que les corps-à-corps sont beaucoup moins sensuels. Si l’absence d’orgasme apparaît au moment de ces gênes, pensez à vous soigner le plus rapidement possible.

Une méconnaissance des régions érogènes
Les soucis peuvent-être liés dans le fait que les partenaires ignorent quelles sont les endroits les plus réceptifs des zones intimes. Il suffit parfois de soigner particulièrement les préliminaires et adaptez les ébats si la sensibilité est plus importante sur une zone précise.

Le stress
Par l’influence qu’il peut avoir sur la libido, le stress peut aussi affecter l’orgasme. Si vous êtes tendue ou angoissée, rien d’étonnant à ce que vous ne réussissiez pas à lâcher prise suffisamment pour laisser monter les sensations. Retrouvez la sérénité en faisant des activités qui vous plaisent.

Le manque de tendresse
Les femmes ont besoin de tendresse et beaucoup de compréhensions. La tendresse est d’ailleurs le premier des aphrodisiaques. Le partenaire doit alors être tendre et aimant malgré la difficulté à atteindre l’orgasme. Quant à la femme, elle ne doit pas culpabiliser car c’est un frein psychologique pour arriver à l’extase.
Enfin, sachez que moins une femme fait l’amour, plus elle aura du mal à atteindre l’orgasme, car la muqueuse vaginale a besoin d’être stimulée régulièrement pour révéler l’éroticité de ses zones érogènes. De plus, faire l’amour régulièrement entretient le désir. Or, plus on a de désir pour l’autre, plus on accède facilement à l’extase. Aussi, faites l’amour régulièrement, il n’y a pas de mystère. Un à deux rapports sexuels par semaine est une bonne moyenne, même si c’est un petit câlin rapide !

Source:Linfo


Jeudi 05 Mars :
16h : Inauguration du salon par :
Monsieur le Ministre de l’emploi et Monsieur le Directeur Général de l’ANAPEC
19h : Vernissage d’exposition « 100% femme » El Mennouni
Vendredi 06 Mars :
10h : Formation en « MIN AJLIKI » assurée par L’ANAPEC à la salle de L’ANAPEC
18h : Conférence sur « La Femme et l’entreprenariat en Afrique » salle de la Région Meknès-Tafilalet
Samedi 07 Mars :
10h : Formation sur « La gestion de projet »
Assurée par L’ADS et L’ANAPEC salle de L’ANAPEC
17h : Conférence sur « La Femme et l’espace publique en Afrique » salle de la Région Meknès-Tafilalet



Dimanche 08 Mars :
16h : Table ronde autour du "Nouveau partenariat Sud - Sud" le model marocain salle de L’ANAPEC
20h : Cérémonie de clôture El Mennouni
21h : Animation musicale



Maigrir est aujourd’hui plus qu’une mode, mais bel et bien une nécessité. Pourquoi ? Parce que l’obésité et le sur-poids, en plus d’être gênants en société et la cause de cas de dépression répétés, ont des répercussions graves et manifestes sur la santé.
Par ailleurs, il est de notoriété que suivre un régime classique est onéreux, nécessitant la mobilisation de moyens financiers et de temps qui ne sont pas accessibles à tout le monde.
Rompant avec les sentiers battus, une application nouvelle - pensée, conçue et développée au Maroc - offre aujourd’hui aux Marocaines et aux Marocains l’opportunité de maigrir sans souffrir.
Comment ? En adoptant une méthode révolutionnaire, efficace et optimisée : monrégimecoach.


Un régime alimentaire sain et équilibré

Au Maroc, le besoin de maigrir est tout aussi lancinant pour les personnes concernées qu’ailleurs dans le monde développé. Maigrir est devenu une frénésie, tant le besoin de se sentir bien dans son corps captive tout le monde, surtout en milieu urbain.
Les Marocaines et les Marocains cultivent, peu ou prou, la beauté du ‘’corps agréable à regarder’’. Pour cela, ils ne lésinent par sur les moyens, même quand ils ne les ont pas, ou en suffisance inadéquate.
Revers de la médaille, parce que tous ne peuvent suivre un régime drastique dans la durée, pour des raisons multiples, notamment financières et de temps disponible, très vite ils arrêtent de le suivre ou sont attrapés par la maladie, généralement à cause d’un déséquilibre alimentaire. En effet, selon une étude réalisée en France par  l’ANSES (Agence nationale de sécurité de l’alimentation) en 2011, 80% des personnes ayant suivi un régime restrictif reprennent le poids perdu et reviennent à leurs mauvaises habitudes alimentaires.
En effet, il est aujourd’hui une certitude partagée par praticiens et médecins spécialisés : suivre un régime nutritionnel strict avec privation, déséquilibre hormonal, perte de poids et d’appêtit, carence en protéines et en vitamines est le pire des choix à faire. Maigrir ne doit aucunement signifier faire fi de l’ordre alimentaire nécessaire à l’équilibre du corps et de la santé. Et il n’est pas, pour autant, une fatalité de subir le sur-poids et l’obésité dans notre corps de manière désespérée.
C’est en ce sens que des professionnels de la nutrition recommandent davantage un système permettant de perdre du poids de manière graduelle et saine, en assurant un rééquilibrage harmonieux dans notre alimentation. Ce rééquilibrage permet au corps de s’alimenter normalement, en fonction des spécificités physiques et corporelles de chaque être.
Il est tout à fait naturel, pour les personnes qui souffrent d’un sur-poids ou d’obésité de se chercher le moyen le plus efficace, le moins cher et le plus pratique pour maigrir de manière harmonieuse, sans pour autant que leur santé en prenne un coup et devienne un sérieux handicap dans la durée.
D’où l’intérêt et la pertinence de l’application monrégimecoach, que lancent au Maroc des experts (professionnels expérimentés et nutritionnistes).
Cette application est simple à adopter, facile à intégrer, pratique au quotidien et à la portée de toutes les bourses.


monrégimecoach, une application efficiente et à portée


La pertinence et l’efficience de la méthode monrégimecoach résident dans sa capacité à combiner entre les trois paramètres (coût, efficacité, bonne santé) qui, en fin de compte, déterminent, à moyen et long termes, le choix des personnes concernées.
La force de la méthode monrégimecoach est qu’elle garantit au maximum un résultat immédiat aux personnes qui la suivent, tout en sauvegardant leur bien-être physique. Comment cela ? En permettant l’imbrication de deux commodités : bien maigrir en mangeant bien. Révolutionnaire et pratique à la fois.
N’est-il pas important, en effet, de continuer à vivre sans handicap ni stress, tout en permettant à son corps la jouissance des bienfaits de la vie ! C’est cela la maîtrise, et en même temps la sécurité, qu’apporte cette méthode, à la portée de tous, dans des délais raisonables et avec des résultats probants.
monrégimecoach a cette particularité d’optimiser la gestion du temps des personnes suivant ce régime. En effet, mise à disposition 100% en ligne, l’application permet à tous de gérer leur agenda en toute souplesse. En outre, chaque bénéficiaire peut joindre son coach à chaque fois que cela est nécessaire.
Le régime axé sur le suivi personnalisé à distance est fondé sur une pratique  simple : Chaque jour un coach. Chaque personne qui suit monrégimecoach a un coach, à sa disposition permanente, joignable en ligne. Une équipe d’experts diététiciens français, belges et marocains, tous diplômés d’Etat, suivent ainsi de manière étroite toute personne abonnée à l’application téléphonique. Totalement à l’écoute, le coach prépare le menu adéquat pour le compte de chacun de ses interlocuteurs, en parfaite synchronie avec leurs habitudes alimentaires remises à niveau et garantissant le rééquilibrage nécessaire de leur alimentation saine.
Outre son efficience et sa pertinence, le mode monrégimecoach est démocratique par son accessibilité. L’accès à l’application se fait, en effet, selon une double formule variant entre 4,5 DH coût/jour (formule gold) et 11 DH coût/jour (formule VIP). Chaque fomule permet l’accès aux menus personnalisés par le coach, aux recettes et liste de courses, à la courbe de suivi du poids et les conseils du coach sur ses photos de repas. La formule VIP offre, en sus, un accès illimité au tchat avec le coach.
Il est à noter que l’application monrégimecoach est lancée au Maroc en première régionale. Elle sera mise en œuvre, dans une étape ultérieure, dans les pays du Maghreb.

monrégimecoach, n'est pas un regime, c'est un reequilibrage alimentaire


Un régime classique est généralement drastique, comme c’est le cas usuel un peu partout dans le monde. Quelle que soit la formule qu’il prend, hyper proteiné (Dukan) ou Hypocalorique (weight watchers), ce mode de régime déséquilibre l’alimentation, génère des carences et se clôt généralement par une reprise du poids, ce qui engendre frustration et stress.
En revanche, le mode monrégimecoach assure le rééquilibrage alimentaire, offre une nutrition harmonieuse du corps et assure la déperdition durable et certaine de la masse graisseuse. Il n’engendre aucune répercussion sur les muscles, tout en améliorant le transit. Parmi les effets tièrces qu’il procure, ce mode entraine une meilleure qualité de la peau et des cheveux, tout en apportant une résistance immunitaire à l’organisme. Et, en prime, il draine des performances physiques et intellectuelles certaines aux personnes qui l’ont adopté.
La réussite de monrégimecoach est liée au respect des trois phases suivantes :
- 1 mois Express : Ce qui se solde par la perte de 4 Kg avec des menus détox, qui entrainent la perte de poids et la purification du corps de ses toxines
- 3 mois Détox: Qui constitue une phase essentielle assurant la perte durable et profonde du poids d’un volume allant de 4 à 10 kg
- 6 mois Poids Idéal : qui se solde par la perte de 10 à 15 kg. Cette phase est essentielle pour stabiliser durablement le poids et pérenniser la forme ainsi acquise, en évitant la reprise de poids.
Le programme adossé à monrégimecoach offre ainsi une perte intelligente de poids, sans effets indésirables ou néfaste sur la santé et garantit une maîtrise totale du poids du corps.

monrégimecoach, une application facile à utiliser


L’application monrégimecoach est facile à télécharger et très pratique dans son utilisation. Elle s’ouvre d’emblée sur le mode de téléchargement : via Google store sur Google (disponible à partir du 17 avril) et Apple Store sur Iphone (disponible à partir de fin avril).
Le outils sont déclinés de manière claire :
- Je prends en photo mes repas
- J’envoie à mon coach, il me répond
- Je tchat avec mon coach
- Le coach m’envoie mes menus et recettes
- Je reçois ma liste de courses
- Je suis ma courbe de poids

Chaque fonction donne lieu à un affichage d’écran qui présente la marche à suivre. Il suffit de lire et de se laisser guider par les indications, qui s’affichent au fur et à mesure des clics opérés.
Au préalable et avant de commencer l’utilisation proprement dite de l’application, il est important de répondre avec précision aux questions permettant de connaître la date du poids idéal à atteindre. Une fois toutes les réponses données, l’abonné(e) découvre la date à laquelle il/elle atteindra son poids idéal.

D’autres formulaires, qui s’affichent graduellement sur écran, permettront aux abonnés de donner les réponses qui serviront à déterminer le menu du régime alimentaire par type de repas (petit déjeuner, déjeuner et diner), sous l’encadrement bien entendu d’un coach. Les repas sont conçus entre le coach et l’abonné(e) sur la base de recettes bien établies et détaillées.
A cet effet, toute personne abonnée à monrégimecoach est suivie par un coach au quotidien. A cette fin, l’application permet à chaque abonné de choisir son coach parmi les fiches CV adossées à l’application et consultables sur écran en ligne.
Et, en best practice, pour que chaque  abonné(e) soit à l’aise dans son suivi/ monrégimecoach, il lui est loisible de poser des questions au coach via une fenêtre prévue à cet effet.
Deux formules sont proposées à l’abonnement, comme indiqué précédemment (11 DH/jour VIP et 4,5 DH/jour Gold). Grâce à cette double formule, chaque abonné(é) atteindra son poids idéal  par le rééquilibrage alimentaire monrégimecoach.