Select Menu

Ads

News

Fourni par Blogger.

couple

Beauté

Interviews

Maman

Société

News

Vidéos


Gouverneur de la Préfecture de l’Arrondissement Hay Hassani

Née à Casablanca en 1981, Mme Hanane Tajani, est titulaire d'un diplôme d'études supérieures approfondies (DESA) en droit privé. Lauréate de l'Institut royal de l'administration territoriale, Mme Tajani a été nommée en 2008 au poste de Caïd chargé d'une annexe administrative à la préfecture de Rabat. Elle a occupé le même poste à la préfecture de Marrakech à partir du 29 septembre 2013. Le 20 janvier 2014, Mme Tajani obtient la confiance du Souverain qui la nomme gouverneur de la préfecture de l’arrondissement Hay Hassani.




Députée Parlementaire
l’Union Automobile Club du Maroc organise, sous l'égide de la Fédération Royale Marocaine des Sports Automobiles, les 7, 8 et 9 novembre 2014, le Tour Auto Féminin International du Maroc – Les Colombes- qui connaîtra la participation de nombreuses étrangères


Cette manifestation qui se déroulera dans le cadre des festivités marquant l’anniversaire de la Marche Verte, a pour but :


  • D’affirmer la femme et l’impliquer dans l’ère nouvelle, tracée pour elle par Sa Majesté le Roi Mohammed VI

  • De refléter le Maroc moderne et tolérant.

  • Contribuer à véhiculer à travers cette manifestation, l’image d’un Maroc riche d’un passé lui permettant de renforcer et de pérenniser à la fois son identité et ses valeurs faites de tolérance et d’ouverture.

  • D’apporter son soutien à l’action de solidarité.

  • De faire découvrir la beauté de l’arrière pays du Maroc à la femme marocaine en particulier et susciter son intérêt pour le tourisme national.

  • Sensibiliser la femme à la conduite hors agglomération en respect du code de la route.

  • Sensibiliser la femme par ce concept de manifestation à la conduite économique afin de contribuer à la préservation de la nature.

  • D’impliquer la femme dans la pratique et le développement des manifestations automobiles porteurs d’images valorisantes pour le Maroc.

Chaque année, cette manifestation, qui est à sa 11ème édition, cible les plus beaux sites et paysages de l’arrière pays d’une des régions du Maroc en traversant plusieurs provinces. L’année 2014 sera pour la magnifique région du Moyen Atlas et de son contrefort oriental semi désertique.(ci-joint présentation du Rallye).

Ce tour Auto, qui verra la participation de plus de 40 équipages, prendra son départ officiel pour un parcours d’environ 1000 km étalé sur 3 jours réparti en 6 étapes, le vendredi 7 novembre 2014 à 9H du matin de la ville de Salé, pour traverser les plus beaux cites du Moyen Atlas et de son contrefort oriental semi désertique, et arrivée officielle a Salé, le dimanche 9 novembre 2014 à 18H , avec remise des prix en présence de nombreuses personnalités.
Emma Watson a délivré un discours particulièrement touchant samedi 20 septembre au siège de l'ONU à New York (visible ci-dessous).

L'actrice britannique, qui a été nommée ambassadrice d'ONU Femmes, une agence des Nations Unies consacrée à la défense de l'égalité et l'indépendance des femmes dans le monde, était venue soutenir la campagne HeforShe (Lui pour elle).



"Vous devez vous dire: 'qui est cette fille qui sort d'un Harry Potter? Qu'est-ce qu'elle fait à l'ONU?'. Je me suis posée la même question. Tout ce que je sais, c'est que ce problème d'égalité des sexes me concerne et que je veux pouvoir améliorer les choses."
Emma Watson, qui succédait à la tribune à Phumzile Mlambo-Ngcuka, présidente d'ONU Femmes, s'est notamment attaquée à la confusion qui entoure le terme féministe. "On m'a nommée il y a six mois, et depuis que je parle de féminisme, je me rends compte à quel point le mot est devenu impopulaire."

"Des femmes choisissent de ne pas dire qu'elles le sont. Apparemment, je fais partie de celles qui s'expriment de manière trop virulente et agressive. [...] Le féminisme, par définition, c'est croire que les hommes et les femmes doivent être égaux en droits et avoir les mêmes chances. C'est la théorie de l'égalité politique, économique et sociale des sexes", a poursuivi l'actrice.
"Je suis >Britannique et je pense avoir le droit d'être payée autant qu'un homme. Je pense avoir le droit de prendre les décisions que je veux en ce qui concerne mon corps. Je pense que les femmes ont le droit de s'engager et de me représenter dans les décisions politiques. Hélas, je peux vous dire qu'il n'y a aucun pays dans le monde où les femmes peuvent espérer avoir ces droits."

Diplômée de l'université américaine de Brown en mai dernier, Emma Watson s'est ensuite adressée aux hommes. "Je voudrais profiter de cette opportunité pour envoyer une invitation formelle aux hommes. Les inégalités sont aussi votre problème."
- -


De nombreux journalistes ont assisté hier, mardi 16 septembre 2014, à la conférence-débat organisée à Casablanca par l'Association Marocaine d'Endo-Urologie.

Cette rencontre a eu pour objectif de présenter l’étude «Prévalence de la Dysfonction Erectile chez l’homme : Enquête auprès des Partenaires Femmes» réalisée par le département urologie du CHU Ibn Rochd. Cette enquête inédite est la première étude scientifique marocaine à déterminer la prévalence de la DE en donnant la parole à la partenaire.

Cette étude a été présentée par le Pr. Redouane Rabii, Urologue, Président de l’Association Marocaine d’Endo-Urologie qui a exposé le contexte ainsi que l’intérêt de cette étude, ses résultats et principaux constats. (Eléments détaillés dans le dossier de presse). «La DE est un problème qui concerne aussi bien l’homme que sa conjointe. Ils sont deux à souffrir au quotidien» a expliqué Pr. Rabii. Cette enquête a permis de dévoiler le vécu de la femme face à ce trouble, le taux desatisfaction sexuelle chez les femmes et les attitudes adoptées par ces dernières face à la DE de leurs partenaires. Sur un total de 202 femmes interrogées, 45.05% des partenaires ont présenté un dysfonctionnement érectile tout stage confondu, dont 13% qui ont présentés une DE sévère.

L’enquête a démontré que les variables socio-économiques (telles que le niveau d’instruction et la situation professionnelle par exemple) peuvent-être en lien étroit avec la dysfonction érectiles. (Voir les résultats complets de l’étude dans le dossier de presse). Trois autres spécialistes ont apporté leur éclairage et ont passé en revue, chacun dans leur domaine d’expertise, les différents aspects de la DE. Chacun des intervenants a enrichi, de par son opinion, la discussion sur les différents aspects sociétaux, éducatifs et médicaux du dysfonctionnement érectile. Plusieurs commentaires ont conduit à la conclusion de la nécessité de la médication pour le traitement de la DE. «La baisse des prix des médicaments initiée par le Ministère de la Santé s’applique aussi sur les traitements de la DE, avec certains traitements qui ont vu leur prix baisser jusqu'à 50%.» a expliqué le Pr. Rabii. Dans son intervention, le Pr. Rachid Aboutaieb, Urologue, a défini les différents facteurs médicaux, médicamenteux, psychologiques et toxiques qui sont derrière la pathologie. Il a aussi éclairé les présents sur comment la DE peut-être, elle-même, révélatrice d’une maladie cardiovasculaire plus grave et plus dangereuse, rappelant ainsi l’importance de consulter un professionnel de la santé.La parole a ensuite été donnée au Pr. Nadia Meziane, Gynécologue, qui a expliqué de par son expérience, comment le problème d’infertilité au sein du couple peut-être révélateur de la DE.
Enfin, le Pr. Khadija Alami Mchiche, Sexologue et Psychiatre a, quant à elle, parlé de l'impact négatif de la DE sur la vie conjugale. «La partenaire subit les modifications d'humeur de l'homme qui sont généralement liées à des sentiments de honte, de frustration, de culpabilité voire d'hostilité. «L'angoisse de performance et la crainte de l'échec sont à l’origine d’une conduite d’évitement et de perte de moments d’intimité, de complicité et de tendresse au niveau du couple.» a relaté Pr. Alami.
Elle a enfin insisté sur l’importance de briser le tabou, appelant à la communication entre les partenaires tout en reconnaissant le rôle de la femme dans l’accompagnement et le soutien du patient face aux difficultés de la DE.

A la fin des présentations des spécialistes, le débat a été ouvert avec la presse. Au terme de cette rencontre, de par l’éclairage de chacun des intervenants, des recommandations ont été partagées afin de sensibiliser l’opinion publique sur l’importance du recours à la consultation et de privilégier la communication quotidienne et effective au sein du couple. Parmi les recommandations des quatre spécialistes, l’incitation à la sensibilisation de l’opinion publique afin que la DE, qualifiée par le panel de «Problème de santé public» puisse bénéficier de l’intérêt qu’elle mérite.
Enfin, le panel a lancé un appel à multiplier les recherches et études scientifiques pluridisciplinaires et collaboratives entre médecins spécialistes pour pallier à la pathologie.
La Bibliothèque Nationale du Royaume accueillera du 15 mai au 15 juillet 2015 l’exposition «Femmes berbères du Maroc».



 À l’origine de cet événement la Fondation Jardin Majorelle à Marrakech et la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent à Paris  qui  exposent les plus beaux témoignages  de l’apparat de la culture et du patrimoine marocain. Cette exposition sera également prévue au Musée national du Bahreïn à Manama du Royaume du Bahreïn, du 15 janvier au  17 avril 2015 avant de rejoindre la Bibliothèque Nationale du Royaume.

Source: Aujourd'hui le Maroc
La sélection de 90 meilleures candidates par pays a commencé en juillet et a été achevée fin août.

Employabilité des femmesLa mise en œuvre du projet «Les compétences au service de la réussite: employabilité des femmes», initié par l’Union pour la Méditerranée (UpM) et promu par l’organisation américaine «AMIDEAST», a débuté en Jordanie et au Maroc avec la désignation des candidates qui vont participer au programme, a annoncé l’UpM, qui siège à Barcelone.

La sélection de 90 meilleures candidates par pays a commencé en juillet et a été achevée fin août, en collaboration avec plusieurs ministères et organisations locales travaillant avec des jeunes et des femmes. La formation sera dispensée de début septembre à fin décembre, ajoute l’Union dans un communiqué.

«Les compétences au service de la réussite» est un programme de 320 h de formation étalé sur quatre mois autour de quatre unités d’enseignement : anglais sur le lieu de travail, compétences informatiques, compétences professionnelles et stratégies de recherche d’emploi, précise la même source.

«Le contenu du projet fournit à des jeunes femmes défavorisées et ayant terminé leurs études secondaires les compétences nécessaires en communication et liées à l’emploi, pour s’intégrer sur le marché du travail au niveau local», souligne l’UpM.

 

Source: Aujourd'hui le Maroc
Née à Strasbourg en 1987, de parents marocains, Kaoutar Harchi, titulaire d'une licence de lettres modernes, d'un master de socio-anthropologie et d'un master de socio-critique est, depuis 2010, doctorante-monitrice à la Sorbonne, où elle assure des enseignements en littérature et sociologie. Elle vit aujourd'hui dans la région parisienne.
Elle est l'auteur des deux romans : Zone cinglée (Sarbacane; 2009) et L'Ampleur du saccage (Actes Sud ; 2011).
contributor_87303_195x320 Sélection prix de Flore

Premier roman

Paris, Adèle et Richard semblent former un couple heureux. Elle est journaliste, il est médecin et ensemble, ils élèvent un petit garçon dans leur bel appartement parisien. Mais Adèle a un secret. Profitant de la liberté qu’elle a d’organiser son temps, elle multiplie les occasions de rencontrer des hommes. Livrée à ses obsessions, Adèle avance avec détermination dans une solitude livide, vers des situations d’extrême dépravation sexuelle, voire de grand danger. Cependant Richard va découvrir la vérité. Tout d’abord aveuglé par la colère et le chagrin, il surmonte l’envie de quitter Adèle et tente de la ramener à lui…
Dans le jardin de l’ogre est le récit d’un vertige, l’histoire d’un corps en quête d’absolu. L’écriture précise et crue de Leïla Slimani ouvre sur des brèches poétiques d’autant plus émouvantes, traçant la silhouette pleine de mystère d’un personnage féminin à la fois intemporel et d’une grande modernité.
«Une semaine qu'elle tient. Une semaine qu'elle n'a pas cédé. Adèle a été sage. En quatre jours, elle a couru trente-deux kilomètres. Elle est allée de Pigalle aux Champs-Élysées, du musée d'Orsay à Bercy. Elle a couru le matin sur les quais déserts. La nuit, sur le boulevard Rochechouart et la place de Clichy. Elle n'a pas bu d'alcool et elle s'est couchée tôt.
Mais cette nuit, elle en a rêvé et n'a pas pu se rendormir. Un rêve moite, interminable, qui s'est introduit en elle comme un souffle d'air chaud. Adèle ne peut plus penser qu'à ça. Elle se lève, boit un café très fort dans la maison endormie. Debout dans la cuisine, elle se balance d'un pied sur l'autre. Elle fume une cigarette. Sous la douche, elle a envie de se griffer, de se déchirer le corps en deux. Elle cogne son front contre le mur. Elle veut qu'on la saisisse, qu'on lui brise le crâne contre la vitre. Dès qu'elle ferme les yeux, elle entend les bruits, les soupirs, les hurlements, les coups. Un homme nu qui halète, une femme qui jouit. Elle voudrait n'être qu'un objet au milieu d'une horde, être dévorée, sucée, avalée tout entière. Qu'on lui pince les seins, qu'on lui morde le ventre. Elle veut être une poupée dans le jardin de l'ogre.»

[youtube id="ER3vXvs9YIA" width="633" height="356"]

Communiqué de Presse, le 2 Septembre 2014


• Le Département du Tourisme, du Commerce et du Marketing du gouvernement de Dubaï, à travers son agence The Dubaï Festivals and Retail Establishment a sélectionné Dounia Boujrada pour représenter le Maroc lors de la Dubai Summer School Apprenticeship Program. • L’agenda du programme a été dynamique et chargé en réunions, rencontres et visites de grandes entreprises afin de permettre aux étudiants de mieux connaître l’environnement des entreprises à Dubaï. Apprentice 2014 - MBC Group     Dubai, Emirats Arabes Unis- Le Département du Tourisme, du Commerce et du Marketing du gouvernement de Dubaï à travers son agence The Dubaï Festivals and Retail Establishment annonce que Dounia Boujrada, étudiante à l’université Al Akhawayn, a représenté le Maroc lors de la 9ème édition de la Dubai Summer School Apprenticeship Program, l’une des formations les plus prestigieuses en Marketing pour jeunes leaders.


Cette année, le programme a accueilli un groupe d’étudiants de 17 nationalités différentes issues de la région MENA: Maroc, Emirats Arabe Unis, Arabie-Saoudite, Kuwait, Bahrain, Jordanie, Qatar, Oman, Liban, Egypte, Soudan, Iraq, Palestine, Syrie et pour la première fois, la Libye, le Yemen ainsi que la Tunisie.
«Nous sommes fiers d’avoir conclu avec succès une autre édition du programme d’apprentissage DSS à Dubaï. Au nom de toute l’équipe, je tiens à féliciter tous ces jeunes leaders pour leurs efforts, leurs nouvelles idées et stratégies novatrices.» annonce Laila Mohammed Suhail, PDG de Dubai Festivals and Retail Establishment (DFRE).
Durant leur séjour et en marge de la formation, les participants ont assisté à de nombreux workshops, ont rencontré les grands acteurs et faiseurs du Marketing à Dubai, et ont effectués des visites à quelques uns des plus grands groupes de la région tels que Dubai FDI, Majid Al Futtaim Group et Emirates Flight Catering.
Les étudiants sélectionnés ont participé à plusieurs séances de formation interactives avec de hauts cadres d’entreprises, notamment lors de leur visite aux locaux de MBC Group au cœur de Dubaï Media City.
Une visite au siège de Facebook Middle-East &Africa, situé au Dubai Internet City, a aussi représenté l’un des moments phares du programme et a permis aux étudiants d’en savoir plus sur la stratégie globale de Facebook dans la région, ses perspectives de croissance au niveau régional ainsi que son importance pour les annonceurs en terme de Marketing Digital.


DouniaBoujrada-Remisedecertificat
La sélection des participants s’est faite sur la base de la nomination par les universités participantes de six de leurs meilleurs étudiants en Marketing, Business Administration, Tourisme et Finance. Les gagnants ont été sélectionnés sur la base de la pertinence de leur dissertation en réponse au sujet suivant «Si vous étiez à la tête du département Marketing, quelle démarche adopteriez-vous afin de promouvoir et positionner The Dubai Festival & Retail Establishment auprès de votre marché local?».
Dounia Boujrada a séduit le jury en optant dans sa démarche pour une variété de techniques promotionnelles t ainsi que l’établissement de nombreux partenariats avec des agences de voyages marocaines pour la promotion de la ville de Dubaï.
«Dans sa dissertation, Dounia a suggéré une stratégie qui capitalise sur le succès des précédentes éditions du Dubai Festivals & Retail Establishment en sa qualité de Festival mondial de grande envergure.» relate Leila Mohammed Suhail.
«Je suis fière d’avoir représenté mon pays dans ce programme de jeunes leaders. C’était une expérience enrichissante tant sur le plan personnel que professionnel. La formation m’a permis d’affiner mes connaissances sur le Marketing et en apprendre plus sur l’élaboration de stratégies. Sur le plan personnel, j’ai été ravie de découvrir les différentes cultures du monde arabe et de réaliser que même si chaque pays a sa propre culture et particularités, les 17 pays sont les mêmes sur plusieurs aspects.» déclare Dounia Boujrada.


À propos de DFRE: Dubai Festivals and Retail Establishment est une agence officielle du ministère du tourisme et du commerce et du marketing. Cette agence est leader dans l’organisation d’événements et de festivals et entend positionner Dubaï comme une destination touristique de choix et hub mondial pour le business. Chaque année, l’agence travaille avec ses partenaires afin d’organiser le renommé Dubai Shopping Festival ainsi que Dubai Summer Surprises ainsi que d’autres événements d’envergure comme le Dubai Motor Festival et le Dubai Food Festival.


Source:  Stratëus Group 
La Marocaine Rajae Ghanimi s’est vue décerner le titre de «meilleur médecin arabe dans le monde», lors de la cérémonie du Arabs Group Awards tenue samedi 30 août à Londres.

Une Marocaine, meilleur médecin arabe dans le monde

 

La Marocaine Rajae Ghanimi s’est vue décerner le titre de «meilleur médecin arabe dans le monde», lors de la cérémonie du Arabs Group Awards tenue samedi 30 août à Londres. Cette compétition, organisée par The Arabs Group, basé au Royaume-Uni, récompense chaque année les personnes d’origine arabe qui se démarquent dans leurs domaines d’activité, excellent dans leurs carrières et sont actives au sein de leurs communautés.

Lauréate de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, Rajae Ghanimi est auteure de plusieurs articles scientifiques et de l’ouvrage «Le lymphome malin non hodgkinien primitif du rectum». Elle est également experte en assurance maladie, officiant depuis 2006 en tant que médecin contrôleur au sein d’un organisme leader de l’assurance maladie au Maroc. Son expertise dans le domaine des politiques de santé et de la gestion de l’assurance maladie a fait d’elle l’une des références en la matière au Maroc et en Afrique.

L’Arabs Group Awards récompense les talents arabes dans divers domaines dont les sciences, l’architecture, l’art ou encore l’industrie du tourisme. Les vainqueurs sont désignés par le public et par un jury de spécialistes.

Source: Aujourdhui le maroc
Lancé dans le plus grand secret, le témoignage de Valérie Trierweiler paraît demain avec un tirage exceptionnel de 200.000 exemplaires. Retour sur la stratégie des maisons d'édition qui se lancent dans ce type d'opérations.




● Qui est l'éditeur de Valérie Trierweiler?

Disponible en librairie dès jeudi, Merci pour ce moment est publié par Les Arènes, maison d'édition «indépendante» créée en 1997 par l'éditeur Laurent Beccaria, 53 ans, bien connu dans le monde de l'édition.
D'abord directeur littéraire chez Plon, Laurent Beccaria quitte la maison d'édition qui refuse de publier le livre de Denis Robert, Pendant les affaires, les affaires continuent, une enquête au cœur des affaires de corruption. Trois années plus tard, alors éditeur chez Stock, Laurent Beccaria est à nouveau interdit de publication. En cause, un manuscrit qui dénonce les relations entre la France et l'Iran sur le nucléaire. Il décide alors de créer sa propre maison d'édition, en 1997. Ce sera Les Arènes, fondée dans une chambre de bonne de neuf mètres carrés. Les Arènes prennent une certaine ampleur, et il s'installe à Saint-Germain-des-Près, dans les locaux historiques du Seuil.
La maison d'édition publie principalement des témoignages et des histoires de vie «qui aident les gens»: Deux petits pas sur le sable mouillé d'Anne-Sophie Julliand, La Petite fille à la balançoire de Frédérique Bedos ou L'Eternité dans une heure de l'autiste surdoué Daniel Tammet. Des livres plus consensuels, des publications moins risquées qui se vendent bien. Depuis 2008, Les Arènes abrite aussi la revue XXI, le mook à succès fondé par Laurent Beccaria et Patrick de Saint Exupéry. Un pari réussi.
Avec Merci pour ce moment, Laurent Beccaria, journaliste de formation et catholique de gauche, renoue avec son appétit pour les ouvrages polémiques des années 1990. Il connaît les procès et ne les craint pas.

● Qu'est ce qu'un livre lancé sous XX?

C'est un phénomène rarissime dans le monde feutré de l'édition qui aime bien prévoir longtemps à l'avance les parutions. Mais une fois par an, il existe ce que l'on appelle un document lancé sous XX (on ne sait pas pourquoi il y a deux «x»). Ce sont des livres dont la sortie reste confidentielle, peu de personnes sont tenues informées, on ne connaît ni le contenu ni les auteurs. Des ouvrages que les libraires attendent généralement en grande quantité et dont ils ignorent le titre et parfois le sujet: ils sont proposés en «blind», en aveugle. Les représentants de la maison eux-mêmes restent dans l'ignorance. Et les exemplaires sont généralement imprimés à l'étranger.


● 200.000 exemplaires, un tirage à risque?

Avec un tel tirage, les éditeurs prennent un grand risque commercial. La période de commercialisation est courte, il faut donc vendre vite et beaucoup, au risque de se retrouver avec un stock d'invendus. Pour écouler ce genre de livres, le fonctionnement est toujours le même: bonnes feuilles dans un journal pour attiser l'appétit du lecteur, mise en vente extrêmement rapide dans les librairies, promotion à la télévision (les demandes ne vont pas manquer).
L'an dernier, le document un peu politique qui a le mieux marché est celui de Cécilia Sarkozy, Une envie de vérité (Flammarion), il a atteint 55.000 exemplaires. Celui de Bruno Le Maire, Jours de pouvoir (Gallimard), a bien fonctionné avec 46.000 exemplaires. Mais celui de Marcela Iacub, Belle et bête (Stock), lancé dans les mêmes conditions que le témoignage de Valérie Trierweiler, a fait un gros flop: il n'était même pas dans les cent meilleures ventes et s'est écoulé à moins de 17.000 exemplaires alors que 40.000 exemplaires avaient été imprimés.
Pour donner une idée du tirage exceptionnel du document de Valérie Trierweiler, il faut savoir que seule une poignée d'auteurs peuvent se permettre une telle offensive. Pour cette rentrée littéraire 2014, un seul auteur a imprimé à 200.000 exemplaires: Amélie Nothomb avec Pétronille (Albin Michel). À titre de comparaison, le livre d'Emmanuel Carrère, Le Royaume (P.O.L) dont on parle abondamment dans les médias, a été tiré en deux fois, à 140.000 exemplaires.



Source: lefigaro.fr
Dans le dernier numéro de Minute, dénoncé par l'association SOS Racisme, l'hebdomadaire parle de la nouvelle ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, comme d'une «provocation», ajoutant en guise de qualificatif: «une marocaine musulmane à l'Education nationale».

Dans un communiqué signé de Jean-Christophe Cambadélis, le PS s'indigne d'une couverture qui «doit être juridiquement condamné».

«Le titre de Minute, proche du Front national, en est la confirmation», assure-t-il.

«J'appelle tous les démocrates à prendre nettement ses distances de l'hebdomadaire d'extrême-droite.»

En signe de solidarité, le Parti socialiste a invité la ministre à son bureau politique.

De son côté SOS Racisme a également fait

part de son indignation dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux:

Le Une de l'hebdomadaire Minute sur Najat Vallaud-Belkacem provoque la colère du PS et de SOS Racisme

 

Source: jeanmarcmorandini.com