Select Menu

Ads

News

Fourni par Blogger.

couple

Beauté

Interviews

Maman

Société

News

Vidéos


-

-
Julia Günthel, une contorsionniste d'origine russe, est reconnue comme étant la femme la plus souple du monde. Elle est capable d'éclater des ballons avec son dos.
Une fois debout, Julia Günthel bascule à 180° pour faire se rencontrer le bas de son dos et ses fesses. En ajoutant une forte pression à cet exercice, elle peut ainsi faire exploser les ballons que lui installe le juge du Guinness des Records. Cette activité n'est pas une mince affaire. D'autant plus que certains ballon résistent et rendent encore plus difficile l'exploit qu'est en train de réaliser cette jeune contorsionniste.


Avec 10 000 euros annuels de forfait téléphonique, Rachida Dati a pété les records ! Du coup, son mobile a été confisqué par le parti de droite.

L’UMP taille dans la couenne ! Tout juste élu à la tête du parti, Nicolas Sarkozy applique dans son clan les règles de base auxquelles il croit. Comme le rapporte Le Monde, pour éponger les 5,5 millions d’euros de dette de l'UMP, il serre la ceinture à tous les étages. Et ça commence par le portable de plusieurs personnes, dont Rachida Dati, afin de réduire la facture téléphonique du parti qui passe de 300.000 euros à 70.000 euros.

L’Union pour un Mouvement Populaire a décidé de couper, purement et simplement, la ligne téléphonique mobile de Rachida Dati. Il faut dire que cette dernière n’y allait pas de main morte, côté appels et textos, puisque la facture était colossale : elle s’élevait à 10.000 euros annuels, soit un peu plus de 833 euros par mois. Ça commence à faire cher le hors-forfait. Autant vous dire qu'on s'est creusé la cervelle pour trouver comment atteindre une telle somme en 2014, mais on n’a pas trouvé. (Info utile : un opérateur grand public propose un forfait pro tout illimité Europe et France pour 70 euros par mois. Demandez-nous quand vous ne savez pas).

Maire du VIIe arrondissement de Paris, Rachida Dati n’a bénéficié d’aucun traitement de faveur, d’autant qu’elle était également en retard dans le paiement de ses cotisations, toujours selon Le Monde. Deuxième personne à faire les frais de cette chasse au gaspillage, Nadine Morano. Celle-ci peut dire adieu à son fil d’actu AFP et va être obligée d'aller sur Voici.fr. D’autres figures du parti ont également dû se séparer de quelques privilèges, comme Marc-Philippe Daubresse et sa voiture de fonction, par exemple. On ne rigole plus !



Sources : Voici


- Pouvez vous vous présenter ?
Aziza El Badaoui 31 ans, originaire de Figuig maquilleuse depuis 11 ans à Paris


- Racontez nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle
Après le collège je suis entrée dans une école d'esthétique où j'ai obtenu mon CAP ,mention complémentaire spécialisé dans le maquillage , puis BREVET PROFESSIONNEL ce qui m'a permis de travailler deux ans au SPA CINQ MONDES en alternance. Ensuite j'ai intégré une école de maquillage professionnel.


- Comment est née cette passion pour le make up ?
J'ai toujours été attirée par le maquillage après mon école j'ai commencé à travailler dans la mode et j'ai su que c'était ce que je voulais vraiment faire
J'ai maquillé pour plusieurs défilés comme Nina Ricci ,Hermès ,Chloé ,Ungaro, Smalto
des magazines Grazia,20 ans ,Harper's bazaar US pour Chanel,Dealer de luxe.
Clip vidéos et émissions télé ou je m'occupais d'artistes comme Julie Zenatti, Micky Green,Pascal Obispo,Maître Gims ,le 113,Rohff, Jason Derulo et bien d'autre.
Pour des pub comme le chocolat du planteur avec Didier Drogba.



- Quels sont vos projet d'avenir?
Mes projets d'avenir seraient d'allier mon attirance pour les voyages et le maquillage partout dans le monde


- Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?
Mon conseil pour les femmes qui veulent réussir c'est de s'appliquer pleinement et avec passion dans tout ce qu'elles entreprennent


- Que pensez vous de la situation de la femme au Maroc?
Je pense que la situation de la femme au Maroc a beaucoup évoluée et je souhaite que cela continue dans ce sens


- Votre avis sur lamarocaine.com
Lamarocaine.com est un webzine que je consulte souvent pour lire les nouveautés j'apprécie beaucoup


- Dernier mot
Le mot de la fin merci pour cette interview et pour votre travail sur lamarocaine.com



Interview réalisé par Aziz HARCHA




Sonia Mezzour, Secrétaire Général de l'ADEREE depuis 2011, a été élue parmi les 8 vice présidents de l'équipe des spécialistes en partenariats publics privés, de la Commission Economique des Nations Unies pour l'Europe. Première et seule dame marocaine, arabe et africaine à faire partie de cette équipe, Sonia Mezzour travaillera aux cotés d'experts mondiaux sur le développement de meilleures pratiques et de standards internationaux en PPP, et se penchera notamment sur l'activité des Centres d'Excellence en PPP.

Les PPP, devenus un outil optimal pour atteindre les objectifs du millénaire, sont destinés à favoriser la modernisation des infrastructures et l’amélioration du service public, autant dans les pays développés que dans les pays emergents. Les centres d'excellence PPP sont ainsi établis pour explorer les initiatives réalisées en partenariats public privé, et diffuser les informations sur les meilleures pratiques recensées dans différents secteurs (Santé, éducation, eau, eaux usées, TIC, transport, énergie…). Ils sont également chargés d'accompagner le gouvernement dans le développement et l’instruction de nouveaux projets, de développer un ensemble d’outils destinés aux décideurs: standards, méthodologies, études de cas détaillés, et d'évaluer les projets réalisés en recommandant des experts capables de fournir du conseil juridique, réglementaire, institutionnel, financier et conseils de mise en œuvre.

L'ensemble des équipes de l'ADEREE est fier de cette nomination, et reste dans l'attente de l'endossement de l'ADEREE par le Gouvernement Marocain comme Centre d'Excellence en matière de PPP. Au Maroc, où une mobilisation de fonds conséquente par l'état est nécessaire pour les projets potentiels d'efficacité énergétique et d'énergies renouvelables, le recours aux PPP est aujourd'hui indispensable.
Dans l’objectif de promouvoir l’innovation pour le développement durable au Maroc, l’association « Greendayz » des initiatives et projets pour le développement, annonce la quatrième édition du concours de l’innovation technique « Greenov » sous le thème : « L’innovation durable » avec un prix qui s’élève à 80 000 DH.


Chaque année, cet évènement d’envergure nationale réunit de nombreux jeunes étudiants, tous passionnés par la créativité et l’innovation, et les incite à présenter et défendre leurs idées novatrices dans le but d’aiguiser leur esprit entrepreneurial.

Dès 2012, la communauté « Greendayz », fondée par des élèves ingénieurs de l’école Hassania des Travaux Publics, regroupe des experts, des professionnels, des spécialistes et des jeunes inventeurs et leur donne l’opportunité d’échanger à travers le langage universel du développement durable. Dans chacune de ses éditions précédentes, l’évènement a été marqué par une présence massive des jeunes étudiants provenant de tout le royaume et représentant les différents établissements de l’enseignement supérieur marocain. Par ailleurs, durant sa 3eme édition, huit équipes parmi dix ont été retenues pour le tour final et ont exposé leurs projets ambitieux devant un jury de grande renommée. L’équipe couronnée par le premier prix (FST Settat) a pu bénéficier d’un accompagnement visant la concrétisation de son projet et l’élaboration de sa propre entreprise.
Pour sa 4eme édition, le concours Greenov, donne rendez-vous à tout passionné par l’innovation durable, en ouvrant l’inscription du 01/12/2014 au 06/02/2015 sur le formulaire
-

Commandant de Bord à la Royal Air Maroc
Directeur Administratif et Financier de la Royal Air Maroc

Elle a obtenu un bac scientifique avec mention «Très bien» à 16 ans. Ingénieur X-Telecom et titulaire d’un DEA en opto-électronique, elle a commencé sa vie active à Procter & Gamble.

-

Fortement complémentaires, BERIC et SANDER STROTHMANN signent un accord, scellant un partenariat optimal, pour la commercialisation au Maroc de deux gammes de produits dermo cosmétiques novatrices pour peaux sèches et sensibles WEISSMOOR et ROYAL DERMA.


A l’écoute des tendances du marché, des besoins et attentes de ses clients, BERIC, société sœur des laboratoires pharmaceutiques LAPROPHAN , spécialisée dans la fabrication , l’importation et la distribution des produits cosmétiques, diététiques, d’alimentation infantile et d’accessoires de beauté, est fière d’annoncer son partenariat avec SANDER STROTHMANN, une société allemande spécialisée dans la cosmétique haut de gamme et le segment de la dermo cosmétique .


BERIC, grâce à ses ressources marketing, commerciales et logistiques va assurer la promotion et la commercialisation de ces deux gammes dans les circuits de la Pharmacie et la Parapharmacie :


1. WEISSMOOR, une gamme de soins visage et corps à base d’un actif naturel exceptionnel : LA TOURBE BLANCHE, extraite des tourbières de Finlande, dont les principaux ingrédients sont des précieux phytostérols et des acides gras insaturés, qui facilitent la régénération des peaux sèches en accélérant le renouvellement cellulaire et en renforçant la barrière naturelle de la peau, ainsi la tolérance des peaux sensibles est améliorée.


2. ROYAL DERMA : une gamme de masques et de concentrés d’actifs pour les soins Anti- âge, Anti rides du visage
Découvrez une série de Caftan de Naima Abed en mode dance.

Photographe Alexandre Tome
Styliste Caftanbynaimabed
Makeup : Aziza










sabahLa célèbre chanteuse et actrice libanaise Sabah, connue dans l’ensemble du monde arabe pour ses chansons folkloriques, est décédée mercredi 26/11/2014 à Beyrouth. Elle était âgée de 87 ans.

L'icône de la chanson arabe, de son vrai nom Jeanette Gergi Feghal, était âgée de 87 ans, également détentrice des nationalités jordanienne, égyptienne et américaine. Elle est née en 1927 dans le petit village libanais de Bdadoun et a commencé le chant en 1940, entamant ainsi une longue carrière avec plus de 3 000 chansons et une cinquantaine d'albums.

Elle a parallèlement mené une carrière fructueuse au cinéma, essentiellement en Égypte, où elle a tourné dans près de 100 films.

Sabah était aussi célèbre dans le monde arabe pour avoir présenté des concerts et participé à des émissions de télévision. Sa vie sentimentale agitée a également beaucoup fait parler d'elle, la chanteuse ayant été mariée à 13 reprises.
Bayer Consumer Care lance au Maroc une solution innovante contre les fesses rouges du nourrisson,  Bepanthen® onguent.


Casablanca, le 13 novembre 2014 - Les fesses rouges sont un motif fréquent de consultation médicale, cette irritation de la peau des fesses du tout-petit est douloureuse pour l’enfant et source d’inquiétude pour sa maman. Environ 1 bébé sur 2 souffre d’un épisode de fesses rouges lors de sa 1ére année, (avec un pic entre 9 et 12 mois). De ce fait, la mise sur le marché marocain de Bepanthen® onguent vient répondre aux besoins médicaux du pédiatre confronté aux problèmes de la mère face à la rougeur des fesses de son enfant pendant les deux premières années de sa vie. Commercialisé dans plus de 100 pays dans le monde, ce produit apaise, protège et répare tout en douceur les fesses rouges du nourrisson. Cette efficacité s’appuie sur les résultats de nombreuses études cliniques dont une recherche effectuée sur des jumeaux. Celle-ci a confirmé l’absence d’irritation dans 83 % des cas après usage du produit.

En effet, l’efficacité clinique de Bepanthen® onguent résulte de la présence dans sa composition de Dexpanthénol ou provitamine B5, qui permet la régénération de la peau ainsi que de sa formule galénique à base de Protégine X breveté, résistante à l’eau protégeant ainsi la peau des agressions extérieures (urines et fèces).
Sa texture grasse apporte aux cellules de l’épiderme les composants lipidiques nécessaires à la formation d’une barrière naturelle protectrice efficace. Elle est transparente, permettant donc un bon suivi de l’évolution des rougeurs. Enfin, Bepanthen s’applique mais surtout se retire facilement, sans ajouter de douleurs à l’enfant. C’est ainsi que toutes ces propriétés rendent son usage pratique et sans limitation en termes de fréquence et de durée, avec en plus un moindre risque d’allergies (fabriqué sans parfum, sans Paraben et sans conservateurs).

«, Bayer Consumer Care est fier de lancer sur le marché marocain Bepanthen® onguent. Ce produit à l’efficacité prouvée ne peut qu’avoir des incidences positives sur la santé et le bienêtre du bébé et de sa maman. », Affirme à cette occasion Docteur Mourad Rafii, Directeur Général de Bayer Consumer Care Maghreb. Bayer Consumer Care qui est installé au Maroc depuis les années 60, avec un usine à Casablanca, commercialise des marques de forte notoriété telles que Canesten®, Madecassol®, Berroca®, Mycospor®, Rennie® ou Supradyn® Bayer Consumer Care Maghreb contribue ainsi à l’ambition de Bayer de devenir le leader mondial des médicaments OTC.
A propos des fesses rouges du nourrisson
Evénement fréquent chez le nouveau-né et le nourrisson, les fesses rouges se présentent souvent sous forme d’une irritation de la peau du siège du tout-petit accompagnée de plaques luisantes et de petits boutons, dans la zone recouverte par la couche (fesses, haut des cuisses et parties génitales, formes typiques en W). Elles résultent de plusieurs facteurs liés notamment aux caractéristiques de la peau du nouveau-né encore immature dans sa première année et à la macération de l'urine et des selles dans la couche. Une poussée dentaire, une diarrhée et un changement d'alimentation peuvent également être à l'origine du problème.
Cette irritation commune altère considérablement la qualité de vie du nourrisson qui fait preuve d'irritabilité, de plainte ou de pleurs pendant les changements de couche, tout particulièrement lorsque la peau sous la couche est nettoyée ou touchée.
D’où la nécessité de respecter les règles d’hygiène et de soigner les rougeurs des fesses du nourrisson dès que celles-ci apparaissent.

Les femmes qui utilisent des lunettes aussi aiment être belles. Porter des lunettes n`est pas contraire à avoir un maquillage parfait et être belle. Nous allons vous donner quelques conseils de maquillage pour les femmes qui utilisent des lunettes

Pour vous voir parfaite avec vos lunettes est recommandé utiliser un maquillage naturel. Tâchez d’éviter les excès parce que vos lunettes accaparent assez d`attention déjà vers la part supérieure du visage. Les meilleures couleurs sont les neutres, spécialement pour les yeux, en évitant les ombres obscures qui feront l`œil plus petit et l`effet sera pas très agréable avec les lunettes.

Le meilleur est favoriser les cils avec un peu de mascara pour leur faire plus longues et volumineux. Ça définira ton œil et le fera plus joli. C´est aussi recommandable utiliser un recourbe-cils pour les donner forme et éviter qu`ils heurtent contre les lunettes.

Pour donner de la puissance au regard vous pouvez aussi utiliser un peu d'eyeliner. Mais aussi son utilisation dépend de la prescription. Ainsi, les yeux paraissent plus grandes sur les personnes qu`ont hypermétropie, l'eyeliner doit être discret, une ligne fine. Et les personnes qui souffrent myopie seront plus favorisé avec un peu plus d'eyeliner parce que ces yeux paraîtront plus petits avec une ligne fine.
Les sourcils doivent être parfaitement épiles, vous pourrez les remplir avec une ombre ou un crayon. Celui est très important parce que tu l`attention est sur les yeux. Des sourcils parfaits et bien définis encadreront ton regard.

Le dernier conseil est que vous devez choisir les meilleures lunettes pour votre type de visage. On ne peut pas suivre les dernières tendances tout le temps, alors on doit trouver les lunettes plus adaptables pour être parfaites. Vous pourrez choisir entre tous les lunettes correctrices de Granoptic la meilleure pour vous ou choisir entre tous les lunettes de soleil que vous offre.

-
C'est en Indonésie que s'est tenue miss monde musulman 2014, c'est un événement qui se tient chaque année, il en est à sa  quatrième édition.






A l'occasion de son Mariage, nous présentons toutes nos félicitations au Prince Moulay Rachid  et sa femme Oum Kaltoum Boufarès et toute la famille royale





Ils filment leurs enfants de 0 ans à 11 et 14 ans, et ça donne des vidéos de 4 minutes, comme c’est impressionnant cette compression de 12 ans de vie en 4 minutes c’est magique, découvrez par vous-même





- -

Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?

Fatima CHHIMA. Fondatrice et rédactrice en chef du magazine Echos d'Orient. Passionnée, entière, déterminée et têtue, voilà qui je suis ( rires) !


Racontez nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle.


Je suis diplomée d'un DESS en communication et journalisme à l'EJCM (école de journalisme et communication ) sur Marseille. J'ai exercé différents métiers en tant que chargée de communication. Apres avoir vécu en Angleterre je reviens en France et lance mon propre magazine Echos d'Orient, un bimestriel diffusé sur Marseille et ses alentours depuis 2008.


Comment est née cette passion pour le journalisme


Pour être honnête je ne m'étais pas prédestinée a faire du journalisme mon métier. Je voulais plus m'orienter vers le secteur de la communication et de l'évènementiel. Mais après les émeutes en banlieue en 2005, je ne supportais plus l'image que les média véhiculaient des français issus de l'immigration. Cette stigmatisation m'étais devenue insupportable. C'est ainsi que j'ai eu l'idée de créer mon propre magazine Echos d'Orient. Un nouveau media dans le paysage de la presse en France. Le journalisme est devenu une véritable passion.


Parlez nous de votre Magazine Echos D'orient ?


Lancé en 2008. Il est actuellement diffusé sur Marseille et ses alentours.
L'idée du nom "Echos d’Orient" vient tout simplement de l’envie de se faire l'écho de la cité cosmopolite où je vis et de faire évoluer certaines mentalités parfois sectaires. C'est ma façon à moi de combattre les préjugés. Echos d'Orient a pour vocation de mettre en avant les talents dans tous les domaines. Afin de sortir des clichés et de la stigmatisation. C'est la méconnaissance de l’autre qui crée la peur. Si à travers le magazine, les gens arrivent à mieux se comprendre et à se connaître, c’est déjà un pari de gagné.


Quels sont vos projets d'avenir ?
Faire des Echos d'Orient un magazine national et international. Accessible et
lisible dans les capitales. Mais aussi de développer au Maroc des projets destinés à favoriser l'accès à l'éducation pour les enfants issus de milieux défavorisés.

Pourquoi ce choix de vivre en France ?

Je vis en France car c'est le pays où j'ai grandi, là où j'ai fait mes études.
C'est un beau pays quoi que l'on puisse en dire. Au delà des éternels débats politiques, j'estime avoir la chance de jouir d'une double culture. J'aime profondément mes deux pays. Je vis actuellement en France mais j'ai aussi la chance d'être souvent au Maroc notamment pour mon travail. Je pourrai facilement aussi vivre ailleurs. Et cela n'a pas de prix. Nous n'avons pas le droit de nous plaindre vu ce qui peut se passer comme le cas des réfugiés qui fuient leurs pays au risque de leurs vies pour justement venir vivre en France.


Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Nous avons chacune notre propre définition de la réussite. L'essentiel est de se sentir épanouie dans ce que l'on fait peu importe le domaine. Certaines femmes seront heureuses dans leur rôle de mère et d'autres en tant que chef d'entreprise ou autres. La réussite passe selon moi par un équilibre et un bien-être intérieur. A mon sens le plus important estl'intégrité et le respect de soi. Il faut croire à ce que l 'on fait pour y arriver. La détermination est la clé de toute réussite. Il suffit de s'en donner les moyens et d'avoir la foi.

Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Trois ou quatre lignes ne suffiraient pas pour décrire la situation de la femme au Maroc tant le sujet est passionnant et intéressant. Je pense que le statut de la femme est encore marqués par de profondes inégalités. Bien entendu, il y a des changements et des évolutions significatifs ces dernières années avec notamment la réforme du Code de la famille. On sent que la femme marocaine se bat et obtient davantage de droits et quelques femmes commencent à occuper certaines hautes responsabilités ministérielles. La progression est lente mais importante.
Votre avis sur lamarocaine.com ?

Votre site est le reflet de la vie des marocaines et de leurs divers combats de citoyennes. Il révèle l'évolution dont nous parlions à l'instant. Il met en avant la femme marocaine à travers vos différentes rubriques. C'est bien le miroir de cette génération de femmes attachées à la richesse du couple tradition - modernité. Pour toutes ces raisons, je trouve votre site intéressant et utile .


Dernier mot..


Longue vie au site lamarocaine.com et unissons nos forces pour faire évoluer les mentalités et franchir les barrières de l'ignorance !



Interview réalisé par Aziz HARCHA


Découvrir le magazine Echos d'Orient





Une expérience faite par une Américaine sur le harcèlement des femmes dans la rue, elle se balade 5 heures habillée en jeans et  5 heures avec hijab, on vous laisse découvrir le résultat.



Filmer le harcèlement Harcèlement des femmes dans rue est devenu à la mode, on dirait que c’est une course au prix guinness

Après l’américaine femme accostée plus de 100 fois en 10 heures dans les rues de New York, c’est au tour de la Marocaine, qui a été accostée 320 Fois en 10h, qui dit mieux.



Découvrez la nouvelle chanson de Saida Fikri, khalak lebhour





-

Elle ne cesse de réinventer sa coupe grâce à des colorations, et des coiffures.
Alors osez la coupe courte


- -
Je ne veux pas de chignon!

je veux du romantique et du naturel pour mon mariage!
Laissez l'éternel chignon de côté, d'autres coiffures sont toutes aussi jolies le jour J,
Cheveux longs lâchez les!
Pour vous aider dans votre choix, voici quelques idées pour une coiffure de mariage romantique.

Par Loubna Zair

[su_custom_gallery source="media: 10000,10001,10002,10003,10004,10005,10006,10007,10008" limit="16" link="lightbox" width="200" height="300" title="never" class="Coiffure mariage 'cheveux long, lâchez les!"]
-

- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?
Je m'appelle Sofiia comédienne, j'ai fais 16 ans de piano. Je vis à Paris


- Racontez nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle.
Je suis comédienne j'ai commencé un peu par hasard mais ca été une évidence
Je viens de finir le tournage du film Insoumise dans lequel je tiens le rôle de Laila qui est une jeune révolutionnaire qui va se retrouver dans une ferme en Belgique suite à une altercation avec la police au maroc .
Elle va dénoncer l'exploitation des saisonniers dans les fermes agricoles.
C'est un film sociale engagé qui montre un Maroc moderne et libre.

Je suis comédienne depuis quelques années , j'ai été prenominee aux Césars 2013 , et nominé au French Golden globes pour le film "Le noir te vous va si bien"
J'ai eu le prix d'interprétation au festival d'Agadir meilleur actrice pour ce film Le noir te vois va si bien réalisé par Jacques Bral.


- Comment est née cette passion pour le cinéma

j'ai toujours voulu être pokahontas,Mulan, ou un super guerrier avec des supers pouvoir. Faire du cinéma me permet de rester enfant , et surtout l'envie de réacteur des histoires a toujours très présente . Par le piano , la danse et maintenant avec le cinéma .
J'ai grandis avec Les film "La belle et la bête "de Jean Cocteau , "les choses de la vie" de Claude Sautet , j'ai été bercé par les films de Truffaut, Bergman. Le cinéma à toujours fait parti de ma vie.


- Vous êtes également l’égérie d'une marque de Maquillage ?

Je suis la new face de la marque Niwel, c'est génial lorsque la marque m'a choisit j'étais très heureuse et surprise .
Il y a une cohérence car ce sont des produits sans parabene , non testé sur les animaux, c'est une marque spahi se veut éthique donc proche des valeurs que je défend . Je suis végétarienne et très concernée par la protection des animaux et de l'environnement .



- Quels sont vos projets d'avenir ?
Je vais tourner avec Talal Selhami le réalisateur de Mirage , j'aime beaucoup ce réalisateur
Je suis également sur l'écriture de mon prochain film, j ai réalisé un court métrage qui s'appel "Brûle" avec Willy Cartier le film est en montage.



- Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?
Ma devise est : du chaos naissent les étoiles . Il ne faut pas avoir peur de vivre ses rêves. Etre actrice c'est un métier qui repose sur la croyance que l'on a de soit et qu'on transmet aux autres.



- Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?
Je trouve les femmes marocaines modernes, fortes, belles et talentueuse. Dernièrement j'ai rencontré la créatrice Fouzia Naciri , je suis absolument fan de ses créations c'est d'une beauté et d'une élégance. Je soutiens également la jeune créatrice kenza Chaoui qui est une amie .



- Votre avis sur lamarocaine.com ?
La marocaine.com qu'elle bonne idée ;) je trouve le site frais et moderne. Une belle image de la femme marocaine qui est moderne et forte.



- Dernier mot
Merci



Interview réalisé par Aziz HARCHA
Diplômée de styliste du Collège Lasalle de Montréal, elle rentre pays mais elle se rend compte que le marché était essentiellement axé sur la sous-traitance et que le public n’était pas prêt à accepter une marque locale au détriment des étrangères.

Dès lors, cap sur la communication, avec pour challenge d’apprendre le métier sur le terrain en usant de bon sens et de créativité. S’ensuivit plus de 20 ans de métier dont la création de son agence de publicité & événementiel.

Sa passion pour la peinture elle la tient de Feue sa mère, Naïma Bennis Lotfi, était peintre orientaliste mais n’a jamais voulu exposer ses toiles. Elle a naturellement essayé de peindre, il y a bien longtemps, mais elle ne trouvait pas ses petites toiles concluantes, et la communication a bien vite pris le pas sur ses autres activités.

Cependant, le besoin latent de créer de ses mains a toujours été très présent, elle n’a jamais cessé d’explorer une multitude de pistes, et ce, en parallèle de son métier. ….jusqu’à ce tableau, devant lequel  elle est tombée en arrêt … trop cher, mais elle le voulait malgré tout chez elle !

Elle décide donc acheté tout le matériel nécessaire, et s’est  jetée à corps perdu dans ce nouveau projet … l’accouchement était en cours … depuis, peindre est devenu un besoin vital.




- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?
Leila Lotfi, artiste peintre


- Racontez nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle.
Mon diplôme en poche de styliste du Collège Lasalle de Montréal, j’ai tenu à rentrer au pays mais me suis rendu compte que le marché était essentiellement axé sur la sous-traitance et que le public n’était pas prêt à accepter une marque locale au détriment des étrangères.
Dès lors, cap sur la communication, avec pour challenge d’apprendre le métier sur le terrain en usant de bon sens et de créativité. S’ensuivit plus de 20 ans de métier dont la création de mon agence de publicité & événementiel.


- Comment est née cette passion pour la peinture ?
Feue ma mère, Naïma Bennis Lotfi, était peintre orientaliste mais n’a jamais voulu exposer ses toiles. J’ai naturellement essayé de peindre, il y a bien longtemps, mais je ne trouvais pas mes petites toiles concluantes, et la communication a bien vite pris le pas sur mes autres activités. Cependant, le besoin latent de créer de mes mains a toujours été très présent, je n’ai jamais cessé d’explorer une multitudes de pistes, et ce, en parallèle de mon métier. ….jusqu’à ce tableau, devant lequel je suis tombée en arrêt … trop cher, mais je le voulais malgré tout chez moi ! J’ai donc acheté tout le matériel nécessaire, et me suis jetée à corps perdu dans ce nouveau projet … l’accouchement était en cours … depuis, peindre est devenu un besoin vital.

- Quels sont vos projets d'avenir ?
Je préfère vous parler du présent …peindre encore et encore !


- Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?
Chaque femme a un talent spécifique, qu’il faut trouver et développer (en parallèle de sa source de revenus), prêtez attention aux compliments que l’on vous fait, votre spécificité est probablement à tirer de cette source. Prenez le temps de réfléchir à ce que vous auriez aimé faire, être, dans d’autres circonstances et soyez convaincues qu’il est toujours temps ! Sortez de votre zone de confort et explorez plusieurs pistes, sans vous décourager au premier échec, comprenez l’origine de vos peurs et libérez vous.


- Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?
Les inégalités sont toujours omniprésentes ! Il existe tant de profils de femmes et tout autant de problématiques que parler d’un seul sujet pénaliserait les autres.
Je rêve d’un Maroc où le contexte social et familial n’aboutisse pas à un mélange des genres, où l’homme et la femme seraient à leur juste place, dans le respect, la bienveillance et l’équilibre.


- Votre avis sur lamarocaine.com ?
Je trouve le site riche en rubriques et en contenu, chaque femme pourra y trouver son bonheur en termes de centres d’intérêts.


- Dernier mot
Merci pour l’intérêt que vous portez à ma peinture et rdv, j’espère, pour en parler pendant mon exposition qui aura lieu du 13 au 21 Novembre à l’hôtel Sofitel Tour Blanche, votre avis m’intéresse !


Interview réalisé par Aziz HARCHA


La marque Gucci se lance dans les cosmétiques, pour le plus grand plaisir des beautystas ! voici la première gamme de vernis ultra-brillant et ultra-pigmenté pour un résultat intense, doté d’un pinceau brosse de forme triangulaire, il permet une application précise.

voici une sélection aux teintes électriques !!!   Le “Bold High Gloss Lacquer” by Gucci est disponible en 25 teintes.

Par Loubna Zair

-


Bouchra Khnafou, artiste peintre Marocaine

Participations Artistiques :

Participation au Africain-art faire à Bruxelles (Juin 2014)
Participation au festival d’Arts Plastique d’Al-Hoceima (Avril 2014)
Participation à la dixième édition hommage ChaaibiaTalal (Mars 2014)
Exposition collective avec l’association « Rencontre Ahmed Charkaoui des Arts Plastiques » à bejaad (Sept. 2013)
Exposition collective à Résidence Dar Zagoura à Marrakech (Juin 2013) rencontre d’artiste peintre et sculpteurs à l’Auberge Relais Touristique à LallaTakerkoustMarrakech (Mai 2013)
Exposition collective au forum international de la poésie à Bejaad (Avr. 2013)
Exposition collective pendant la Nuit des Galeries au Maroc à Casablanca (Nov. 2012),
Exposition collective au Médiathèque Mosquée Hassan II à Casablanca (Mai 2012),
Exposition collective à l’occasion de 8 mars à la galerie Chevalée à Casablanca (08 Mars2012),
Exposition collective à Montpelier avec une association artistique (Nov. 2011)
Exposition collective pendant la «Nuit des Galeries au Maroc» à Bejaad(octobre 2011),
Exposition collective à la galerie Chevalé à Casablanca (juin 2011),
Exposition collective au festival international Rencontres et Racines aux couleurs de l’Afrique à Casablanca (février 2011),
Exposition collective à l’occasion de 8 mars à Martil (mars 2011),
Exposition collective au festival du théâtre universitaire Casablanca juillet (2010)
Participation au séjour « Art et voyage » au sein de kasbah de l’artiste Ouarzazate (juin2010),
Exposition collective à la Cathédrale du Sacré-Cœur à Casablanca (Juin 2010),
Exposition collective International « les bruits de l’art » à Copenhague (Juin 2009)
Exposition collective au Centre Bachare Alkhir Hay-mouhamadi Casablanca (2008),
Exposition collective dans l'espace porte Anfa Casablanca (Décembre 2007),
Exposition collective à la Cathédrale du Sacré-Cœur à Casablanca (Juin 2005),
Exposition individuelle à Boujaad (2004),
Exposition collective à la Délégation Régionale de Tourisme Marrakech (2004),
Exposition collective à l’Ecole Supérieur des Beaux-arts le 8 mars (2003),
Exposition collective à l’Institut Française de Casablanca (Juin 2002),
Animatrice d’atelier de peinture au festival de Zagora (Avril 2001),
Participation aux Fresques de «Rabia el Maarif » à Casablanca (1999-2000-2001),
Exposition collective à Khnéfra dans un festival (Mai 1998),
Exposition collective à Boujaad (Mars 1992).

A l’occasion de la 9ème édition de La Nuit des Galeries 2014 Bouchra EL Azhar Idrissi et Dominique Langlois Exposent


Du 7 au 15 novembre 2014
Vernissage le vendredi 7 novembre 2014 à 19h00
Lieu: DAR A TAQAFA La Maison de la Culture
ex-Eglise Buenaventura
Ancienne Médina rue Tanger, Casablanca
Coup de Cœur !!!

Pour les nouveaux bracelets Swarovski, ils vous séduiront à coup sûr.
Ils ses composent d’un tube en nylon résille empli de minuscules cristaux, disponibles en deux dimensions

Par loubna Zair

-


Soukaïna Hraichi: la plus jeune candidate de MasterChef Maroc

1. Une petite présentation de vous Soukaina.

Je m'appelle Soukaina Hraichi, j'ai 24 ans je suis née à Casablanca mais mes origines sont de Fès. Cette année je poursuis mes études en communication et publicité en cycle Master cours du soir, mais mon amour pour la cuisine me prends toutes mes journées toujours la découverte de nouvelles créations dans mes recettes.


2. Vous êtes la jeune candidate de MasterChef Maroc, qu'est ce que vous pensez de cette expérience ?

Mon expérience en tant que candidate à Masterchef est juste incroyable ! Je n'arrive toujours pas à croire que j'y ai participé et que je passe à la télé. Ce concours m'a beaucoup apporté en terme d'expérience, et surtout que j'ai fait de très belles rencontres avec qui aujourd'hui je reste en contact. Sans oublier les chefs qui nous ont beaucoup appris lors des Masterclass, en terme de conseils et de recettes !


3. Quelle est la personne la plus proche de vous au programme ?

Nous étions un groupe de 4 les inséparables, donc Rayhanna qui était ma copine de chambre et ma grande soeur qui était là pour me soutenir, et Ismail qui est mon grand pote de l'aventure et enfin Omar une personne avec qui je m'entendais très très bien ! Pour le reste il y'a aussi Zahidi, Faycal, Nabila et Hicham que j'apprécie énormément.



4. Etait - ce difficile pour vous de s'habituer au caméra la première fois ?

La vérité je n'ai pas eu de problème avec la caméra, d'ailleurs quand je suis dans la rue les gens qui me reconnaissent et m'apprécient saluent ma spontanéité et ma simplicité. Avec le stress de la compétition on oublie même la présence des caméras !



5. Quel est le moment qui vous a marqué tout au long de la compétition ?

Le moment qui m'a le plus marqué dans l'aventure était le départ de Zahidi , un moment déchirant pour toutes les personnes présentes sur le plateau que ça soit en Front ou en Back Office. Zahidi était l'ami de tout le monde, je n'oublierai jamais les fou rires que nous avons tous eu avec lui.



6. Lequel des candidats, vous le voyez plus créatif et plus doué ?

Le plus créatif et doué à mes yeux est Ismail.



7. Quel est votre idole Soukaïna ?

Mon idole est le chef Jean-Francois Piège, qui est un grand chef français faisant partie du jury Topchef.



8. A la fin du prime, qu'est ce que vous sentez lorsque l'un des jury prononce votre prénom parmi les gagnants ?

A la fin de l'émission quand le jury prononce mon prénom je suis hyper heureuse et je sens que j'approche de mon objectif qui est de remporter le titre du premier Masterchef Maroc.



9. Prévoyez-vous de faire un livre qui regroupe tous vos recettes ?

Un livre de mes recettes, oui mais pas tout de suite quand j'aurai plus d'expériences inchallah.



10. Et finalement, on veut savoir votre avis sur notre e-magazine Lamarocaine.com

J'ai fait un tour sur votre e-magazine, j'ai vu les différentes rubriques on sent que c'est un support qui touche à tout et qui répond à plusieurs besoins des lecteurs. Et j'y reviendrais très souvent j'en suis sure ! A bientôt



Par Sara Lazaar

-



Samira Kadiri, occupe une place à part dans le monde la musique lyrique. Dotée d'une voix cristalline naturelle d'un timbre chaleureux développée dés l'enfance.





La cantatrice marocaine Samira Kadiri donnera un concert, mercredi 5 novembre 2014, à l'auditorium de la radio nationale polonaise à Varsovie dans le cadre des activités culturelles de l'ambassade du Maroc en Pologne. Le concert sur le thème "Hjazz-Andalous" auquel sont conviés des personnalités polonaises, des artistes, des diplomates et des mélomanes, est une occasion pour découvrir la voix de Samira Kadiri, une artiste qui occupe une place particulière dans le monde de la chanson lyrique, tant par ses qualités artistiques que par ses engagements profonds en faveur du partage de la musique comme langage universel.

C'est la première fois pour cette cantatrice invitée par l'ambassade du Maroc à Varsovie, de se produire devant un public polonais. Samira Kadiri rejoint la lignée des artistes comme Françoise Atlan ou encore Anas Habib, qui ont pu symboliser et donner les lettres de noblesse aux diversités de la Méditerranée qui relie tant d'hommes et de femmes et de cultures différentes.



Sources : Aujourd'hui le Maroc
-


- Bonjour, avant tout, pouvez-vous vous présenter SVP ?
Je m'appelle Bouchra KHNAFOU artiste peintre d'origine de Bejaad, célibataire. Présidente de l’association « Rencontre Ahmed Charkaoui des Arts Plastique »


- Racontez-nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle.
J’ai abandonné mes études des Science Economies en 3ème année à Marrakech pour voyager vers Casablanca la 1ère fois dans ma vie pour chercher l’école des beaux-arts et essayé de s'inscrire en 1998 où je connais personne dans une ville immense. Après 4 ans d’étude j'ai travaillé comme designer dans une grande société internationale mais en gardant ma passion d'artiste on essayant de trouver le temps dans mon atelier et de suivre mes recherche et entre temps de participer à des expositions collectives et parfois culturelles nationale et internationale



- Comment est née cette passion pour la peinture
Je sais pas quand est née ma passion pour la peinture , ce que je me rappelle c'est que quand j'étais petite mon père aimait tout ce que je dessine et il m'encourageait soit par des beaux compliments soit par des cadeaux et il était fière de moi devant ses amis...mais quand j'ai grandi je participe toujours à Dar chabab par des simple expositions avec " El houate" ... mais quand j'ai voyagé pour terminer mes études supérieure à Marrakech et après trois d’études j'ai constaté enfin qu'il y a un école nationale des arts à casa...


- Quels sont vos projets d'avenir ?
Je me prépare pour mon exposition personnelle à Rabat pendant le mois de Janvier qui a comme thème " Le vide comme matière "
Je me prépare pour une exposition avec un artiste étranger où il y aura un travail entres deux artistes de deux styles différents et de deux payer différents en 2015.  Autres exposition à l’étranger en 2015


- Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?
Mes conseil pour la femme qui veut réussir dans sa vie c'est qu'elle cherche à être utile dans sa vie privée et dans sa vie sociale (action humanitaire, associative ou environnementale ou autres... ) et de savoir comment identifier ses qualités, chercher à être professionnelle, donner du sens à ce qu'elle fait ...



- Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Ell  est en phase de développement surtout dans les grandes villes, mais toujours les femmes, surtout les femmes artiste sont l'objet des harcèlements ( المساومات في مجالهم الفني ) qui entraver leur succès dans leur vie professionnelle



- Votre avis sur lamarocaine.com ?
E-magazine qui donne une chance aux femmes de raconter leur expérience. D'autre part, donner la possibilité à d'autres femmes à apprendre des expériences d'autres femmes qui ont réussi dans leur vie. Aussi il existe d'autres larges éventails de sujets d'intérêt pour les femmes et qui faciliter leur vie...



- Dernier mot

Je vous remercie infiniment de l’intérêt que vous donnez au femme en générale et à moi en particulier comme femme artiste peintre



Interview réalisé par Aziz HARCHA
mfakhreddineL'actrice égyptienne Meriem Fakhreddine est décédée aujourd'hui 03 octobre 2014, dans un hôpital du Caire.
Après près d'un mois passé dans le coma, l'actrice surnommée l’ange de l’écran, s'est éteinte à l'âge de 81 ans.

Actrice égyptienne, surnommée L’ange de l’écran. Née le 1 Aout 1933 d’un père égyptien et d’une mère autrichienne. A 14 ans ses parents vont se séparer et sa mère va repartir pour un temps en Autriche. Elle va alors s’occuper de son jeune frère Youssef.
Elle obtiendra son diplôme secondaire de l’école allemande.

La revu Française Image va organiser un concoure du plus beau visage en 1950. Et parmi les nombreuses candidates qui s’étaient présentées c’est bien Mariam au visage d’ange qui remportera le concoure. En remportant le titre, ses photos vont être alors publiées en couverture dans de nombreux magazines. C’est ainsi que le photographe Abdou Nassr va la remarquer. Il va vouloir la retrouver pour lui proposer de jouer dans un film qu’il voulait produire. Elle va ainsi jouer dans son premier film "Une nuit d’amour" en 1951. Le film aura alors un succès important. Le nom et le visage de Mariam Fakhr-Eddine vont devenir célèbres. Elle va rapidement interpréter les rôles de l’héroïne dans de nombreux autres films :
-1952, Les pauvres ;
-1953, Le doute meurtrier et fenêtre sur le paradis;
-1954, LA bonne terre, Une lettre d’amour, La promesse, le diable du désert;
-1955, Un crime d’amour, le bruit du bracelet de pied, L’absente ;
-1956, La jeune mariée;
-1957, Moi et mon cœur, l’évadé de l’amour, un voyage amoureux, La pure (Tahira), Je ne dors pas;
-1958, L’amour muet, Khalid Ibnou El-Walid, Je n’ai que toi, Les jeunes d’aujourd’hui;
-1959, La lumière de la nuit, Un scandale au Zamalik, Un cœur d’or, Une histoire d’amour, Le béni, Abou Ahmad, Les filles et l’été;
Les années soixante et soixante-dix parmi ses films :
-1960, Plus fort que la vie, L’ange et le diable, Adieu l’amour, Le géant;
-1963, Les mains tendres;
-1970, La rencontre des étrangers et le marché des femmes;
-1975, laissez nous aimer ;
Elle apparaitra encore dans de nombreux films les années quatre-vingts et quatre vingt-dix, comme dans "Dormir dans le miel" en 1996 avec Adel Imam. De même qu’elle participera dans des feuilletons télévisés durant les années deux-milles.
Ainsi elle jouera en tout dans plus de 240 films sur une période de plus de soixante ans.
Vie personnelle

Elle va se marier une première fois avec l’acteur et producteur Mahmoud Dhoul-Fikar à l’age de 18 ans. Mariam Fakhr-Eddine dit avoir accepté cette union plus par résignation. Elle rajoute que son époux qui était plus âgée qu’elle de 26 ans, ne voulait pas qu’on les voit ensemble car elle faisait "gamine"! Après huit ans de vie commune, elle quittera Mahmoud Dhoul-Fikar en compagnie de leur fille Iman. Les raisons dit-elle, sont la violence et la maltraitance dont elle était victime de sa part. De même que ce dernier en tant que producteur de certains films où elle avait joué, refusait de lui donner son salaire.
En 1961 elle se mariera avec le docteur Abdel-Hamid El-Tawil. Ils divorceront quatre années plus tard. La raison fut cette fois le refus de l'actrice de le suivre au Koweït. Il partira alors sans elle mais prendra avec lui leur fils.
En 1965 elle épousera le chanteur syrien Fahd Balane. Ce fut pour Mariam Fakhr-Eddine le mariage le plus heureux. Les deux enfants de l’actrice en revanche ne vont pas s’entendre avec ce nouveau beau père. Pour ces enfants Mariam Fakhr-Eddin va préférer divorcer encore une fois. Enfin elle épousera Charif El Fadly qui fut bien accepté par les enfants de l’actrice et sa mère. Ils resteront ensemble vingt ans puis se sépareront.
L’authenticité et la franchise de Mariam Fakhr-Eddin vont transparaitre dans ces interviews et confessions. On retiendra de ces répliques célèbres les commentaires suivants" :

- "Je fus réellement une idiote, car j’aurais dû épouser un milliardaire, car qu’est ce que j’ai gagné du cinéma ? pas grand-chose. Et le peu que j’ai gagné je l’ai dépensé pour mon foyer" !
- "Pour moi les hommes, ils sont tous pareil, c’est pour ça que me marier avec l’un plutôt qu’avec un autre ne changait rien pour moi".
- "Mes maris m’ont trompés alors que moi je fus fidèle. Contrairement à Sabah qui elle a trompé tous ses époux".
- "Farid El-Atrach a profité du film qu’on a tourné ensemble pour m'embrasser, et il m'a énormément embrassé".

 

Mariam Fakhr-Eddin est la soeur de l'acteur Youssef Fakhr-Eddine[su_custom_gallery source="media: 9848,9845,9844,9843,9842,9841,9840,9839" limit="12" link="lightbox" width="200" height="300" title="never" class="Meryem Fakhreddine"]

 

 

Be fashion 2014, organisé par Collége Lasalle


houda alaoui harouniMme Houda Alaoui Harouni, membre du parti suédois des Modérés, a été élue vice-présidente du Conseil municipal de Halmstad (ouest), suite aux dernières élections générales qu’a connues la Suède.

Après avoir été élue membre de ce conseil en 2010 devenant ainsi la première Suédoise d’origine marocaine à être élue au sein d’un conseil local au pays scandinave, Mme Alaoui Harouni a remporté les élections locales à Halmstad et a été élue récemment vice-présidente du Conseil municipal ainsi que conseillère au sein du Conseil culturel de la ville.
La chanteuse marocaine Lella Al Maghrebia, fait son come back est dévoile son nouveau clip "Besame" de Consuelo Velázquez, l'une des chansons les plus reprises du 20éme siècle. Le single est enregistré en espagnol, en francais mais aussi en arabe à Roubaix (France), en collaboration avec les musiciens Fabrice Debets et Herve Coesons. Dans le clip l'artiste francophone nous propose un petit voyage en Andalousie et du flamenco, sous la direction du réalisateur Carlain Ngando.

Pour son nouvel album qui devrait sortir en début d'année prochaine, Lella a déclaré vouloir s'inspirer des sonorités franco-arabe. Un retour vers les meilleurs titres du répertoire européenne et marocaine.

[youtube id="JQcUM3rKVEo"]

[su_custom_gallery source="media: 9789,9790,9791,9792,9793" limit="12" link="lightbox" width="200" height="300" title="never" class="Lella al maghribia"]
Découvrez comment cacher les taches et l'acné du visage


- -






- Pouvez-vous vous présenter SVP ?

Je m’appelle Saloua JANA, je suis née le 03 Janvier 1971 à Lyon en France. Je suis Mère d’une fille. Je suis marocaine d’origine du Moyen Atlas de Timahdite, une ville qui se situe à 30 km au sud de la ville d'Azrou. J’ai évolué dans la culture amazigh. Je suis Plasticienne, Scénographe, et Chef de service au Département de communication au Théâtre National Mohammed V à Rabat



- Racontez nous un peu votre parcours et votre vie professionnelle.

J’ai passé mon enfance à Marrakech. Mes parents ont vécu 10 ans à en France et au retour au Maroc, J’avais quatre ou cinq ans. Du coup, j’ai fréquenté la mission française maternelle, collège et lycée Victor Hugo à Marrakech, vu que nous avions eu des lacunes de langue. Mais depuis mon petit âge, j’étais passionnée par la peinture et d’ailleurs je rêvais de devenir Léonard de Vinci... ahhaa ! Chimères portées par des projections culturelles que je visionnais au lycée dans le temps.

J’ai décroché mon Baccalauréat en 1992 en section Art Plastique au Lycée Technique Hassan II de Marrakech et je me suis présentée au concours de L’Institut d’Art Dramatique et d’Animation Culturelle de Rabat, où je fus reçue Major de ma promotion en 1996.

Ma carrière professionnelle a commencé en 1997 à l’Institut Al QUO’DS en tant qu’enseignante d’Arts Plastiques. En 1999, J’ai assuré la décoration du Film intitulé « Du Paradis en Enfer » de Saïd SOUDA à Fès. Parallèlement, j’ai exposé mes peintures à travers le Maroc. C’est en Avril 2000, que ma carrière ait prise une tournure  administrative.

Mes débuts était dans la Cellule de la Presse au Cabinet du Ministère des Eaux et Forêts jusqu’en octobre. Après le remaniement ministériel de l’an 2001, je fus affectée au Secrétariat Permanent de la Conférence Ministérielle des Etats Africains Riverains de l’Océan Atlantique au Ministère des Pêches Maritimes. Ensuite, je fus coordinatrice des Sessions de formation à la Direction des Ressources Humaines où j’ai acquit une expérience en ingénierie de la formation.

Enfin ce n’est qu’en octobre 2008, que je me suis réintégrer au Théâtre National Mohammed


- Comment est née cette passion pour la peinture

Comme je l’ai déjà cité, c’est une passion de mon plus jeune âge, tellement passionnée, je peignais déjà et ma première peinture date des petites classes à l’école, d’ailleurs je rêvais d’en faire un métier, mais il a fallu convaincre mon Père Le Feu Professeur Colonel Major Moha JANA, L’Immortel Scientifique que Dieu repose son âme en paix.

C’est le comité du conseil des parents d’élèves qui ont fait venir mon père pour le convaincre que j’étais douée et qu’il fallait me laisser suivre mon chemin, car j’étais classée première au lycée en Art plastique et mon Professeur Monsieur MITELBERGER me disait tout le temps « Tes parents devraient être fier de toi » et moi « je disais non ! pas du tout mon père veut que je fasse une carrière en Médecine, ainsi ils ont réussi de le convaincre de changer de filière au lieu de faire une branche scientifique où j’avais une très bonne note en science surtout pour les schémas de dissections etc..ET voilà enfin mon rêve commençait à s’accomplir puisque je me suis « réformée » en Art Plastique...ahhhhaaa... terme militaire, influence de mon feu Papa !



- Quels sont vos projets d'avenir ?

Et bien il y en a eu déjà ! J’ai donné naissance à ma progéniture et ce fut pour moi mon premier projet dans ma vie, je me suis complètement investie et je m’investirai jusqu’à ma mort ...ahhhaaa...

Une exposition prochainement « Corps en turbulences » ou toute femme se projettera dans l’une de mes œuvres corps exposés ! Ce qui n’exclut pas l’Homme non plus, une collection d’une série liée au corps. Ce n’est pas le nu, la nudité, ni l’érotisme mais, une mise à nu émotionnelle servie par des corps humains, coquilles de nos émotions Il s’agit essentiellement d’un travail unissant le corps et la pensée.


- Quel est votre conseil pour les femmes qui veulent réussir ?

Le conseil est de transmettre abondamment d’Amour dans ce qu’elles voudraient entreprendre pour réussir.


- Que pensez-vous de la situation de la femme au Maroc ?

Le Maroc est l'un des principaux pays arabes où la condition de la femme s'était améliorée au cours de ces dernières années. La situation des femmes du Maroc autonome est composée par le second volet de cette contribution et comporte dans une lecture assemblant des différentes phases de l’évolution des rôles et statuts des femmes. Une excellente initiative ! Mais il y a encore à faire pour renforcer son statut, en ce qui concerne le développement de la société civile, ratification de conventions internationales par le gouvernement, promulgation du nouveau Code de la famille, etc...)



- Votre avis sur lamarocaine.com ?


Un portail féminin Marocain, commode, pratique avec une mise à jour en permanence. On y trouve un amalgame de rubriques de toutes sortes de catégories socioculturelle, juridique Bien-être, Mode, Santé et Sexologie etc...où l’on se régale d’interviews, de connaissances de valeur de potentialités féminines Marocaines et surtout le Partage,... un mot clé qui nous donne beaucoup...ma foi ! Un vrai régal mental...



- Dernier mot


Je vous remercie pour votre attention, surtout pour l’intérêt que vous portez à vos lectrices, ce qui n’exclut pas le lecteur ! Et surtout pour le partage des parcours de la femme plasticienne au Maroc.



Interview réalisé par Aziz HARCHA
Il était une fois, l'inde des mille et une couleurs, un mariage très coloré, un mariage de rêve qui fera pétiller les yeux de vos invités!

Par loubna Zair


Découvrez neuf différents looks eye-liner



-
kattyAvant, la star avait comme plan de fêter cet événement en Egypte, elle comptait emmener en voyage plusieurs membres de sa famille et des amis proches ainsi, elle voulait visiter de nombreux sites touristiques et même faire une croisière sur le Nil, mais pour des raisons de sécurité, elle a dû changer tout ses plans.

La star a alors opté pour une destination plus sûre le Maroc et plus précisément la ville ocre Marrakech, où elle a atterri en début de cette semaine à bord d’un jet privé.
Malgré ce changement de plan, Katy a pu voir l’un de ses rêves réalisés cette semaine. Le 18 Octobre a écrit sur twitter que son seul rêve est de voir son nom sur le panneau de Shakey’s Pizza sur le boulevard Santa Monica.


Et après juste un jour le rêve de Katy Perry est devenu réalité grâce à sa meilleure amie Sophia, « Ma semaine d’anniversaire débute bien ! Ce message est un rêve qui devient réalité !!! Faites du bruit pour l’une des mes meilleures amies qui a tout tué au jeu du cadeau d’anniversaire @rivfifi » écrivait-elle.
Et pour finir la célébration autour de son anniversaire, Katy pourrait se rendre en Afrique du Sud et en France.





[su_custom_gallery source="media: 9665,9666,9667,9668" limit="12" link="lightbox" width="200" height="300" title="never" class="Katy perry à Marrakech"]






Sara Lazaar

Harcèlement de rue : la vidéo édifiante d'une femme accostée plus de 100 fois en 10 heures
Une jeune femme qui se balade dans les rues de New York. Jusque là, rien d'anormal. Sauf qu'en dix heures, grâce à une caméra cachée, on peut la voir se faire accoster plus d'une centaine de fois dans plein de quartiers différents et par des hommes de tous horizons. La vidéo a été réalisée par Rob Bliss, de l'association Hollaback, qui vise à exterminer le harcèlement de rue dont sont victimes les femmes.

 

[youtube id="b1XGPvbWn0A"]

Découvrez les créations de Meriem Belkhayat, styliste Marocaine.



Lorsque l'on parle de perversion narcissique, ce sont surtout des femmes victimes d'hommes qui témoignent, comme Marie Murski, qui a publié une tribune sur Le Plus. Mais on compte bien sûr également des femmes, sans doute aussi nombreuses que les hommes, parmi les auteurs de harcèlement moral. Vincent P. a été victime d'une perverse narcissique. Il raconte.

Tout avait pourtant bien commencé. On s'entendait bien, elle avait le même point de vue que moi sur de nombreux sujets et on avait les mêmes projets. C'était une belle femme, qui inspirait confiance à tout le monde et on me félicitait d'avoir rencontré cette charmante personne.

Elle m'a demandé de m'installer chez elle au bout de six mois. Peu après, elle m'a proposé d'acheter une maison ensemble. Tout cela me semblait un peu rapide, mais elle savait se montrer convaincante, alors j'ai accepté. Nous avons trouvé la maison quelques mois plus tard. C'était une grande et belle maison dans un beau quartier. Tout était prêt pour que nos projets se concrétisent. Cela semblait presque trop beau et la suite m'a montré que ça l'était...

Elle montrait plus d'égard envers son chien

Le jour du déménagement est arrivé et j'ai tout de suite remarqué une attitude agressive envers moi. Je me disais que c'était sans doute le stress de l'arrivée dans la maison.

Cependant, mes amis et ma famille ont également trouvé son comportement choquant avec ses remarques blessantes à mon égard et sa façon de me parler comme à un chien.

En réalité, ce n'est pas tout à fait vrai, elle montrait beaucoup plus d'égard envers son chien...

Cette journée a été pleine d'enseignements. Ce jour-là, le masque est tombé, la véritable personnalité est apparue : sombre, froide.

Ma belle-mère a expliqué pendant le déménagement que mon beau-père se pliait à tous les caprices de sa fille et sans délai depuis qu'elle est née. Personne ne lui avait jamais dit non. Ma mère s'est aperçue également que mes beaux-parents avaient peur de leur fille.

Elle m'empêchait de dormir

La vie avec ma compagne n'a ensuite été faite que de rapports de force, un harcèlement continu, une attaque permanente et une usure de mes défenses.

Au début, j'ai essayé de parler de ce qui se passait autour de moi, mais tout le monde minimisait ce qui se passait, ne sachant sans doute pas que de telles personnes existaient, tout comme moi. J'étais seul face au problème.

Je travaillais la nuit et elle m'empêchait de dormir, estimant que j'avais trop dormi, ou me parlait sciemment de sujets polémiques, ce qui m'énervait avant de me coucher et m'empêchait de dormir. Je ne dormais bientôt plus que quatre heures par jour maximum et faisais souvent des "nuits blanches".

Ce traitement m'épuisait. Mon entourage commençait à me demander si j'étais malade, car j'ai perdu rapidement du poids : sept kilos en sept mois, depuis le jour du déménagement. Ma mère a eu peur de me voir dans cet état et disais que j'étais comme un "zombie", terme que je n'avais jamais entendu dans sa bouche.

Elle cherchait à me posséder, comme un esclave

Je n'attendais plus qu'une chose : terminer les travaux dans la maison avant de partir et la vendre.

Évidemment, rien de ce que je faisais ou disais n'était bien, elle cherchait toujours à me rabaisser, y compris en public. Elle était incapable d'admettre ses erreurs, se croyant supérieure à n'importe qui. Faire des excuses lui était impensable. Elle a cherché à m'isoler de ma famille, de mes amis et de mes collègues, ne les estimant pas dignes d'elle. Elle recherchait des relations "haut de gamme" avec des notables et des gens très aisés financièrement. Ma vieille voiture n'était pas non plus à son goût.

Elle cherchait à me posséder, comme un esclave. Elle voulait que je fasse tout dans la maison. Comme à chaque fois, je rejetais ses ordres, ce qui provoquait sa colère.

Lorsqu'elle voulait obtenir quelque chose, elle savait se montrer à nouveau charmante et aimable. Mais ce n'était qu'une façade et entrait de nouveau en furie quand je refusais. Elle avait alors un regard noir, plein de haine envers moi.

Un jour, elle a cherché à m'enfermer dans ma chambre. Une autre fois, elle a exigé de voir mes fiches de paye tous les mois, car elle voulait mon argent. Je refusais d'accéder à ses demandes, mais cela était de plus en plus difficile, car psychologiquement et physiquement, j'étais de plus en plus à bout de forces. Elle avait également une discussion qui passait du coq à l'âne, ajoutant à la confusion.

Elle se posait toujours en victime, voulant me culpabiliser de son humeur.

Je pense qu'elle était capable de tout

Un jour, une amie m'a dit que ma compagne était une perverse. Je me suis renseigné sur internet et j'ai compris que j'étais victime d'une perverse narcissique. Un test en ligne de sa personnalité, que j'ai trouvé sur un site internet spécialisé, m'a expliqué qu'elle était une poupée maléfique, très dangereuse, sans état d'âme.

Cela fait froid dans le dos, mais cela correspondait à ce que je vivais. Je pense qu'elle était capable de tout.

Un jour, alors que je terminais la rénovation de la façade de la maison, elle est rentrée de son travail et m'a reproché de ne pas avoir lavé les carreaux, comme elle me l'avait dit. Plusieurs disputes ont éclaté dans la soirée. J'ai fini par lui demander si elle était consciente de ce qu'elle me faisait subir. Elle m'a répondu calmement, froidement :

"Et encore, tu n'as rien vu. Tu n'as rien vu."

Je suis parti avant qu'il ne soit trop tard

C'est à ce moment que je suis parti, après avoir préparé mon départ. Elle a essayé de me retenir en me déclinant tout son panel d'actrice : chantage au suicide, "on oublie tout", la colère, les lames de crocodiles séchées aussitôt, etc.

Je suis parti sept mois après le déménagement.

J'ai réussi à m'en aller malgré ses tentatives de m'en empêcher. Mon départ préparé a été une surprise pour elle et cela m'a aidé, même si cela a été très éprouvant.

Quand j'ai démarré la voiture, j'ai poussé un grand ouf ! J'ai senti comme un énorme poids en moins. C'était la libération et le début de ma reconstruction, car on ne sort pas indemne de ce type de relation.

Aujourd'hui, cela fait deux ans que c'est terminé. Je suis bien mieux dans ma peau, mais je n'ai toujours pas refait ma vie avec quelqu'un d'autre. Je suis devenu méfiant et je ne suis pas sûr d'avoir envie de rencontrer une autre personne.

Par Vincent P.
Victime d'une femme perverse narcissique
Source: Nouvel Obs