Select Menu

Ads

News

Fourni par Blogger.

couple

Beauté

Interviews

Maman

Société

News

Vidéos

article_jasleenJasleen n’est pas le plus gros bébé du monde, mais la première photo de sa vie n’en est pas moins impressionnante. Née jeudi dernier à Leipzig, en Allemagne, cette petite fille est entrée dans le livre des records allemands grâce à son beau gabarit de 6,11 kilos pour 57,5 centimètres.

L’enfant, précise Bild, a dû être conduite en unité de soins intensifs, mais est née à terme par voie naturelle, autrement dit sans césarienne. Une gageure qui n’a pas empêché la naissance de se dérouler normalement, sans que les vies de la mère et de sa fille n’aient été mises en danger.

Un fort risque diabétique

Nicole, 31 ans, avait jusque-là donné naissance à deux enfants de 4 et 3,5 kilos. Autant dire que les mensurations de Jasleen l’ont quelque peu surprise. «Cette fois, mon ventre était très gros, raconte-t-elle à Bild. Mais je ne me doutais pas pour autant que mon enfant serait de cette taille.»

Selon un médecin interrogé par Der Spiegel, le poids anormal du nouveau-né s’explique par un diabète gestationnel non diagnostiqué chez la mère. Un manquement qui pourrait avoir des conséquences, puisque Jasleen devra vivre toute sa vie avec un risque diabétique important.

 

Sources : 20 minutes
2363Nombreux sont les auteurs qui se sont penchés sur les mécanismes qui régissent cette relation, qui ont essayé de sonder ses tenants et ses aboutissants, mais personne n’a pu faire le tour du sujet, car beaucoup d’ombre, de non-dit, de mystère régit cette équation dont le manque de précision en fait justement l’intérêt et le charme.

L’égalité des sexes est le thème le plus courtisé, le plus chéri par les militantes féministes, elles en ont fait une religion, elles ont fait le sermon d’abnégation, d’oubli de soi, et s’y sont données corps et âmes .
Cela aurait pris tout un siècle, elles militent encore, elles s’emportent encore, elles continuent à suer sang et eau, et ont formé toute une génération qui porte le fardeau de défendre les intérêts des femmes, partout dans le monde, elles ont crée des associations, des pages web, des groupes de discussion, des conférences …
Nous nous retrouvons à répéter leurs slogans, à paraphraser, à citer leurs dictons, à défendre leur cause, enfin notre cause…une cause que l’on n’a jamais vraiment pensé .
Un lègue, un héritage qui fait que les hommes sont des ennemis, à combattre, battre et abattre.
Toujours est-il, que la nature nous rattrape, et l’on se retrouve à un certain moment en train d’aimer l’ennemi !
La voix de nos ancêtres murmure pourtant un « tu vas te ramasser la gueule », on hausse les épaules, militantes que nous sommes, franches, justes, directes, sincères , on s’investit , et on se ramasse la gueule.
Alors, du haut de mes trente-trois ans, je me dresse, sèche mes larmes et décide de me pencher sur cette histoire, sonder cette équation…il est temps de piger.
Commençons par cette histoire d’égalité.
Y’a-t-il vraiment une égalité entre homme et femme ?
La nature fait que l’homme possède certaines caractéristiques physiques , mentales et psychologiques qui sont différentes des femmes.
Un homme est généralement plus fort, plus posé, plus logique, plus réfléchi ( pas nécessairement me dirait l’ancêtre), cela est prouvé scientifiquement vais-je lui répondre, l’homme utilise encore plus la partie corticale de son cerveau, la partie logique, rationnelle, alors que la femme utilise le plus souvent la partie limbique de son cerveau, c’est la partie émotive.
Les instincts de l’homme sont ceux d’un chasseur, d’où son rôle essentiel de mâle, de chef de foyer. Il est supposé être machiste, nomade, épicurien, libre, égoïste, polygame, agressif, possessif et dominant.
La nature prédispose la femme quant à elle, à être douce, passive, séductrice, diplomate, patiente, manipulatrice ,vicieuse, rusée ,arrogante, chaste, et facilement monogame .
La différence de ces deux rôles est certaine, mais la comparaison, à mon sens, n’a pas lieu d’être, car, c’est dans la complémentarité que réside la force du couple, son endurance et sa complexité.
Une femme ne doit pas être sincère, franche, directe, agressive…sa force réside dans l’art de manipuler son homme, de le garder heureux, fier, tout en y trouvant son compte, elle se doit d’être énigmatique, mystérieuse, pudique et réservée.
Vous me direz que ceci est bien dépassé, que les choses ont évolué, que les hommes aiment les femmes qui s’expriment, peut-être bien, mais aiment-ils celles qui insultent, qui jurent, qui se montrent vulgaires ?

Respectent-ils les femmes faciles, légères qui prônent leur liberté sexuelle et la font valoir ?
Se plaisent-ils à être traqués, harcelés par une femme qui leur envoie des fleurs, des textos, des mails…en criant sur les toits un « j’ai envie de toi » ?
Rien n’a changé Mesdames, l’instinct est le même, la nature est la même, l’homme est le même, la femme est la même , les noms changent, les nationalités, les couleurs, les races, les origines , les ères et les temps , mais l’essence reste immuable.
La femme est l’être manipulateur par excellence, sa force réside dans son intelligence…en voulant se rebeller contre sa nature, elle ne fait qu’aller à contre- nature, elle y perd son identité, son foyer, son homme et son bien-être.
Avez-vous déjà vu une militante heureuse ? elles sont toutes en colère, remontées, seules, aigries et blasées. Les hommes ne les aiment pas, ne les désirent pas, ne les épousent pas, sauf pour certaines exceptions où déjà l’homme est peu virile, et compose donc facilement avec une femme peu féminine.
Fin mot de l’histoire : arrêter d’être des dons Quichottes …y’a même plus de moulins à vent ! S’il y’a un combat à mener , il est bien ailleurs…

 

 
2374Les électroménagers sont désormais incontournables pour une cuisine moderne et pratique. Seul hic, ils prennent souvent trop de place. Découvrez les conseils pour les ranger.
Réfrigérateur, lave-vaisselle ou encore four à micro-onde, ces appareils sont indispensables pour une cuisine fonctionnelle. Il faut avouer qu’ils nous facilitent grandement la vie. Cependant, ils sont parfois inesthétiques dans une cuisine où la déco prend de plus en plus de place. La solution : les camoufler. Comment faire ?

Les portes

Simple et peu onéreuse, l’idée de la porte reste une des meilleures astuces de dissimulation. Intégrés aux autres placards de votre cuisine ou de votre buanderie, vos sèche-linge, machine à laver et fours seront à l’abri des regards.

Les plaques coulissantes

Pour camoufler les électroménagers, il suffit d’opter pour une plaque en bois coulissante. Vous pouvez par exemple dissimuler les foyers de cuisson et obtenir un plan de travail supplémentaire. Vous pouvez aussi camoufler votre four à micro-onde derrière une plaque coulissante décorative.

Les cloisons décoratives

Pour cacher le chauffe-eau ou le tableau électrique dans votre cuisine, choisissez la solution de la cloison décorative. Paravent vintage, rideau, bibliothèque haute… A chacun sa solution. Si votre appareil est fixé en hauteur, n’hésitez pas à le dissimuler avec une collection de plantes touffues suspendue au plafond.

Pour les petits électroménagers, machine à café, bouilloire et autre robot multifonction, veillez à les ranger dans un placard pour éviter le désordre ou du moins ceux que vous utilisez rarement. Ils peuvent également apporter une touche décorative à la cuisine grâce à leur design. Quant au fer à repasser et aspirateur, ils doivent être rangés après chaque utilisation.

Quelques astuces d’entretien des appareils électroménagers

Pour un café digne des meilleurs espresso italiens, faites couler de l’eau chaude tous les matins (sans café) pour nettoyer le circuit et faire chauffer toute la machine.

Pour éliminer les odeurs dans le micro-onde, portez à ébullition dans un casserole du jus citron et de l’eau. Transvasez dans un récipient allant au four à microonde puis laissez la buée agir sur les parois.

Pour nettoyer la semelle du fer à repasser, attendez qu’elle refroidisse et frottez-la avec un torchon imbibé de vinaigre blanc et de sel.
De temps en temps, passez l’aspirateur sur le condenseur qui se situe au dos du réfrigérateur. La poussière qui s’y dépose entraîne une évacuation moins efficace de la chaleur.

Source: linfo
2373Dès que les premières dents de bébé poussent, prenez-en soin car de leur bonne santé dépend aussi celle des dents définitives. Suivez les conseils pour bien faire.
La première poussée dentaire de bébé est une étape importante dans son développement. Cela signifie qu’il grandit. C’est vers l’âge de 6 mois que les premières dents apparaissent et vers 2 ans et demi, les vingt dents de lait de votre tout-petit sont en général toutes sorties. Cependant, chaque bébé est différent et évolue à son rythme. Dans tous les cas, ayez les bons réflexes dès que les incisives centrales inférieures apparaissent.

A 6 mois, il n’est pas utile de brosser les premières dents de bébé. D’autant plus qu’il désapprouvera certainement cette idée. Cependant, deux fois par jour, nettoyez délicatement la surface de la dent afin d’éliminer les plaques dentaires. Pour ce faire, utilisez une compresse humide. Plus vous commencez tôt, plus votre enfant aura l’habitude de ce rituel.

A partir de 10-11 mois, lorsque la diversification alimentaire de votre enfant est en marche, commencez à utiliser une petite brosse à dents adaptée aux dentitions des bébés. Evitez cependant les dentifrices et nettoyez à l’eau tout simplement. Instaurez la règle du brossage des dents après chaque repas et surtout le soir avant de dormir. Choisissez bien sa première brosse à dents : avec une tête de petite taille ainsi qu’un manche et des poils souples. Sachez par ailleurs qu’il aura besoin de vous pour accomplir les bons gestes jusqu’à l’âge de 6-7 ans. Au-delà, il devrait être capable de se débrouiller tout seul.

Le premier dentifrice doit être utilisé lorsque l’enfant est capable de le cracher, soit vers l’âge de 12 moins. Il doit être justement dosé en fluor. C’est pourquoi, il est important de choisir un dentifrice adapté à la tranche d’âge de votre enfant. Concernant justement le fluor, c’est bien connu qu’il est l’ami des dents. Cependant, il ne faut pas en abuser car à forte dose il peut endommager l’émail des dents. Par ailleurs, pour certains enfants qui présentent un terrain propice aux caries, un apport en fluor en plus du nettoyage habituel peut être utile dès 6 mois. N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre.

Lorsque les vingt dents de lait de votre bébé sont sur leur arcade, vers 2-3 ans, il est temps de prendre un rendez-vous chez le dentiste. Cette première visite de contrôle est l’occasion de vérifier que votre enfant ne présente aucune anomalie de type coloration dentaire jaune ou tartre et qu’il ne souffre d’aucune malposition dentaire. Cette première visite sert également à expliquer à votre tout-petit le rôle du dentiste et de recevoir les conseils avisés de ce dernier.

L’alimentation joue également un rôle important dans l’entretien des dents de lait. Votre bébé doit avoir un régime sain et équilibré. Ne l’habituez surtout pas à manger trop sucré car ces types d’aliments favorisent l’apparition des caries. Attention également au syndrome du biberon (bébé s’endort en tétant son biberon rempli de lait ou de jus de fruit) qui provoque des caries sévères nécessitant des soins dentaires ou des extractions prématurées.

Dernier conseil : évitez de sucer sa cuillère car très souvent ce sont les mamans qui transmettent leurs bactéries à l’enfant, par exemple en goûtant sa nourriture avant de la lui donner ou en soufflant sur la cuillère pour la refroidir. Bien évidemment, une hygiène bucco-dentaire irréprochable évitera cette contamination.

Source: linfo